Politique nationale de l'emploi

Publié le 12 nov. 2014 , 70 pages
Politique nationale de l'emploi

Résumé

L’élaboration de la Politique nationale de l’emploi (PNE) au Burundi a lieu au moment où les pays africains se préparent à évaluer, dix ans après, la déclaration et le plan d’action du Sommet extraordinaire de l’Union africaine sur l’emploi et la lutte contre la pauvreté en Afrique qui s’est tenu à Ouagadougou en septembre 2004. Lors de ce Sommet, les chefs d’État et de gouvernement africains ont adopté une Déclaration dans laquelle ils s’engagent à « placer la création d’emplois au centre des objectifs de la politique économique et sociale au niveau national… ».
 

L’emploi est aussi une des thématiques discutées dans le cadre de la préparation de l’Agenda post 2015 de l’ONU, et c'est dans ce cadre que le Secrétaire général de l’ONU a demandé au Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD) d’élaborer une proposition qui vise à :
 

(1) faciliter des processus de consultation inclusifs dans au moins 50 pays pour stimuler le débat au sujet de l’action en faveur du développement au delà de 2015 ;

(2) organiser des réunions aux niveaux mondial et régional avec des universitaires, des représentants des médias, du secteur privé et de la société civile et des décideurs (par ex. les hommes politiques, hauts fonctionnaires et parlementaires) pour discuter des problèmes pertinents ayant trait à l’action en faveur du développement au-delà de 2015.


Le Burundi a participé à ce processus en organisant des consultations nationales et en transmettant dans les délais requis au GNUD un rapport national y relatif. Une des cinq thématiques retenues pour le Burundi était « la croissance économique et l’emploi ».


Depuis 2012, le gouvernement du Burundi s’est engagé résolument à affronter les grands défis qui hantent la jeunesse burundaise comme la pauvreté et le chômage, en mettant en place des cadres institutionnels durables et favorables.
 

L’accent mis sur l’emploi des jeunes dans les grands cadres nationaux comme le CSLP II et la Vision Burundi 2005 est guidé par le souci de consolider la paix dans un pays postconflit où la situation des jeunes non occupés hypothèque dangereusement tous les efforts de développement durable au Burundi.
 

La vision « Burundi 2025 » estime que la lutte contre la pauvreté passera par la promotion d’une croissance économique élevée (10 % par an) et principalement par les secteurs secondaire (industrie et artisanat) et tertiaire (les services). C’est à cette condition que le pays pourra atteindre un PIB de 720 dollars américains par habitant et par an en 2025.


C’est notamment pour cela que le CSLP II a intégré la « Transformation de l’économie burundaise pour une croissance soutenue et créatrice d’emplois » à l’un de ses axes stratégiques. L’économie ne peut pas se développer en comptant sur le seul secteur agricole. Seule la transformation, qui résulte de l’élargissement des autres secteurs, est à même de générer une interdépendance sectorielle entraînant, à son tour, la diffusion de la croissance d’un secteur à l’autre.
 

L’élaboration de la PNE a privilégié, dès le début, une approche participative et inclusive. C’est ainsi qu’elle a été conçue et a posé ses premiers jalons dans des cadres élargis de concertation comme le premier Salon de l’emploi et le « Forum des états généraux de l’emploi » (FEGE). Dans la même logique, des ateliers nationaux ont été organisés tandis que des ateliers provinciaux et communaux sont à l’agenda des étapes à venir. Le document de PNE s’appuie sur les résultats, notamment sur les recommandations, issus du Forum des états généraux de l’emploi, convoqué à Ngozi, par le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MFPTSS), du 30 septembre au 2 octobre 2013.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe