Projet d'appui au cycle électoral 2015 (PACE 2015)

Contexte général

© PNUD Burundi/Sylvain Liechti/2010 - En 2015, le PNUD a apporté  son appui technique à la CENI et aux autres acteurs nationaux pour la tenue effective et efficace des élections© PNUD Burundi / Sylvain Liechti / 2010 - En 2015, le PNUD a apporté son appui technique à la CENI et aux autres acteurs nationaux pour la tenue effective et efficace des élections (présidentielle, législatives, sénatoriales, communales, et collinaires).

Depuis 2005, le pays a connu des progrès substantiels en matière de consolidation de la paix et de la sécurité. Le Burundi a connu dpendant 10 ans l’une de ses plus longues périodes de stabilité politique, grâce à ’application du dernier accord de paix conclu avec les mouvements rebelles. Il a permis des avancées importantes en termes de démobilisation, réintégration et réinsertion des REDExC (Retournés, déplacés internes et anciens combattants) contribuant ainsi à une réduction progressive de l’insécurité.

Le Projet d’appui au cycle électoral 2015 au Burundi (PACE 2015) visait à renforcer les capacités des acteurs nationaux et de la Commission électorale nationale indépendante (CENI),  pour la tenue effective et efficace des élections générales et locales de 2015. C'est dans ce cadre que le PNUD a apporté son appui technique. Malheureusement le déroulement de ces élections ont conduit de nouveau le Burundi sur le chemin d'une crise politique, sociale et économique profonde, et qui plus d'un an après ces élections continue d'affecter le pays.

Le cadre du projet

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et les Partenaires techniques et financiers (PTF) participants au Projet visaient à apporter une assistance au renforcement des capacités organisationnelles, techniques, financières et opérationnelles des principaux acteurs impliqués dans le processus électoral, notamment la CENI comme principale bénéficiaire de l´assistance électorale, mais aussi le gouvernement et les institutions publiques, les partis politiques, les Organisations de la société civile (OSC), les femmes et les jeunes, les groupes sous-représentés ou marginalisés, les médias.

Les actions proposées par le Projet avaient comme finalité de permettre une conduite efficiente et pérenne du processus électoral libre, transparent, crédible et inclusif, conformément aux standards internationaux.

Le Projet était en cohérence avec le cadre de l’assistance technique du PNUD au gouvernement burundais, la vision « Burundi 2025 », le CSLP II, et la SNBGLC. Il procédait également de la volonté des PTF d´accompagner le cycle électoral et de contribuer à la réalisation des activités liées à l’organisation des consultations générales et locales à savoir : l’élection présidentielle, les élections législatives, sénatoriales, provinciales, et collinaires prévues en 2015.

Contributions annoncées avant avril 2015



PNUD Burundi - PACE 2015
Actualisation :
8 janvier 2015

Partenaires techniques financiers
(PTF)
Promesses et accords de financement
Financements annoncés Accords signés
  CHF US$   
 
PNUD     2 500 000 Ressources « core »
France 200 000   272 000 200 000 €
16 juillet 2014
Suisse   500 000 520 291 1e tranche 250 000 CHF
18 décembre 2014
Belgique 4 000 000   5 006 258 1e tranche 2 000 000 €
28 novembre 2014
Pays-Bas     2 600 000 1e tranche 1 300 000 US$
1er août 2014

2e tranche 1 300 000 US$
17 décembre 2014
Union européenne 7 700 000  

9 637 046

-----
Total partiel en US$ : 20 535 595  

2015
 
  Financements en discussion Accords à confirmer
Pays-Bas     1 000 000 À confirmer en 2015
Canada     À confirmer Possible contribution en nature (un ou deux experts techniques)
Total partiel en US$ : 1 000 000  
Grand total en US$ : 21 535 595  

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe