Réintégration socio-économique des rapatriés du Camp de Mtabila 2013-2014

Introduction

© PNUD Burundi/Aude Rossignol/2013 - Rapatriés, ex-combattants et personnes économiquement vulnérables collaborent au programme de création d'emplois et de réintégration du PNUD.© PNUD Burundi/Aude Rossignol/2013 - Rapatriés, ex-combattants et personnes économiquement vulnérables collaborent au programme de création d'emplois et de réintégration du PNUD.


En décembre 2012, 32 000 réfugiés burundais qui séjournaient dans le camp de Mtabila en Tanzanie ont été rapatriés dans leur pays d’origine, le Burundi. Nombre d’entre eux en exil depuis de longues années ne possédaient ni terres ni biens au Burundi. Diverses institutions de développement, dont le PNUD, ont initié en collaboration avec les autorités locales des programmes de réintégration sociale et de création d’emplois.

Afin de faciliter la réintégration rapide de ces rapatriés dans le circuit de développement socio-économique du pays, le projet a choisi en premier lieu de leur donner accès aux revenus par la création d’emplois rapides et temporaires à travers la réhabilitation et l’amélioration des infrastructures et services communautaires. Cette amélioration du niveau de revenus s’applique également aux autres personnes vulnérables des communautés d’accueil, victimes du conflit elles-aussi, afin d’éviter un développement exclusif et à double vitesse. En filigrane, le projet vise la réintégration durable et la revitalisation de l’économie par la relance économique, le renforcement des capacités ainsi que l’amélioration de la cohésion sociale et la coexistence pacifique.

Ce qui a été accompli


Grâce à l’épargne constituée, soit un tiers du salaire de 3000 FBu (2 dollars US) perçu par jour, 20 associations sous forme d’activités génératrices de revenus ont déjà vu le jour dans une des zones d’intervention du projet à Nyanza-Lac (sud du pays). Ces associations regroupent 492 bénéficiaires dont 232 hommes et 260 femmes.

Chaque association d’AGR a soumis un projet et le soutient du PNUD représente trois fois l’apport des membres. Une ONG a été recrutée pour les aider à démarrer leurs activités.

Des séances de sensibilisation/formation sur la cohésion sociale, une des préoccupations majeures du projet, ont eu lieu au cours de séances organisées deux fois par mois durant les travaux de réhabilitation des infrastructures.

Qui a financé ce projet ?



Les Pays-Bas, le Japon et le PNUD financent ce projet. Le montant total des donations s'élève à 3 194 911 dollars américains.

2013

Nom du donateur

Montant annuel des donations

Pays Bas

US$ 960 000

Japon

US$ 1 494 911

PNUD

US$ 500 000

Total 2013
US$ 2 954 911
2014
Pays-Bas US$ 240 000
Total global 2013-2014
US$ 3 194 911

 

Prestations engagées en 2013

Pour la première des deux années de vie du projet, les prestations
globales s'élèvent à :

Décembre 2013

US$ 2 336 652

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe