Ingrid : remettre au goût du jour la solidarité !

03 déc. 2013

© PNUD Burundi/Aude Rossignol/2013 - À chaque séance, Ingrid aborde des problématiques qui touchent les gens, comme les violences basées sur le genre (VBG), le manque d’emploi, l’alcoolisme. © PNUD Burundi/Aude Rossignol/2013 - À chaque séance, Ingrid aborde des problématiques qui touchent les gens, comme les violences basées sur le genre (VBG), le manque d’emploi, l’alcoolisme.

#GivingTuesday est célébré partout dans le monde ! Dans le cadre d'un projet de bénévolat, Ingrid anime des séances d'appui psychologique dans les communautés démunies afin de venir en aide aux personnes traumatisées pour réduire les impacts néfastes de la guerre.

Bujumbura, Burundi - Je suis psychologue de formation. Malheureusement, dans mes fonctions actuelles je n’ai pas l’opportunité d’utiliser mes connaissances en psychologie.

En 2010, j’ai eu l’envie d’aider les autres et de mettre mes compétences de thérapeute au service de mon pays. Nous nous sommes retrouvés avec des amis qui avaient le même projet, des personnes avec qui j’ai étudié à l’université. Nous sommes partis du constat que les besoins en appuis psychologiques dans les communautés démunies sont énormes au Burundi, et que peu de thérapeutes sont sur le terrain pour donner un soutien.

Cela est particulièrement vrai dans les localités qui ont été fortement touchées par la crise. Après le massacre de Gatumba où 40 personnes ont été abattues, nous nous sommes dit que cette commune frontalière avec la République démocratique du Congo (RDC) était particulièrement vulnérable. Nous avons décidé de démarrer notre projet de bénévolat là-bas, avec l’appui de la paroisse. Le prêtre a accueilli très positivement l’initiative et nous a aidé à rassembler un groupe de personnes ayant subit des traumatismes liés à la violence et à l’extrême pauvreté. Nous avons organisé des rencontres hebdomadaires suivant le principe des thérapies collectives. C’est ainsi que le projet KIRA CENTER est né.

Notre projet est composé de 20 bénévoles et vise à venir en aide aux personnes traumatisées pour réduire les impacts néfastes de la guerre. À chaque séance, nous abordons des problématiques qui touchent les gens, comme les violences basées sur le genre (VBG), le manque d’emploi, l’alcoolisme. Les personnes qui le souhaitent partagent leur problème, et la communauté essaie de trouver de manière conjointe une solution. Nous laissons les personnes parler, nous les écoutons, et nous guidons les débats en les interpellant et en laçant des pistes de réflexion. Comme de nombreuses interventions s’orientent vers le soutien aux femmes victimes de VBG, les membres de Kira ont souhaité promouvoir la masculinité positive, en soutenant l’implication des hommes à travers une approche communautaire.

Les progrès se voient, ils sont énormes pour moi : au début les gens venaient aux réunions imbibés d’alcool, avec des idées incohérentes. Maintenant cela va mieux, nous avons travaillé la question de l’alcoolisme, de l’auto-estime. La communication du groupe s’est améliorée, les gens s’écoutent. Ils ont même pris l’initiative de se réunir sans nous pour continuer la réflexion !

Développer la masculinité positive

Ce qui me motive ? C'est la fierté de contribuer à quelque chose ! J'ai acquis des connaissances à l’université mais je ne les partage pas assez avec les autres. Je me suis dit pourquoi ne pas aller vers ces gens qui n’ont personne pour les appuyer ? Certains amis voulaient orienter nos actions sur le domaine du genre. Moi j’ai attiré l’attention sur le fait que dans les actions de lutte contre les VBG, on s’occupe toujours des victimes et jamais des acteurs. Tant que les coupables restent sans prise en charge, les méfaits vont continuer. Il faut toucher la cause de ces violences et les traiter pour éviter la récidive. Je veux aider ces gens à comprendre la réponse aux « pourquoi ? » et aller de l’avant. La vie continue ! Les souvenirs du passé ne doivent pas affecter l’avenir. C’est comme cela que nous avons démarré notre projet sur la masculinité positive !

Nous montons en parallèle des projets de micro-entreprises avec les gens. Quand ces projets seront mûrs, je suis sûre que je n’aurai pas de problème à trouver du soutien financier auprès de mes amis, beaucoup sont prêts à aider !

Nous avons tous quelque chose à donner, il n’y a pas que le besoin matériel ! Parfois les gens pensent que pour pouvoir donner il faut avoir un compte en banque bien garni. Ce n’est pas vrai. Il y a des personnes qui ont juste besoin d’une écoute attentive, de conseils, de considération... Elles ont besoin de se rassembler pour créer de l’amitié et du soutien. Une fois que les gens se mettent ensemble, ils peuvent trouver des solutions.

Au sein de la communauté les gens apprennent à redevenir solidaires. Nous devons remettre au goût du jour les valeurs de solidarité traditionnelles !

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe