Comment doter Bujumbura d'un plan directeur, à mettre en oeuvre d'ici 2045 ?

10 juil. 2014

© PNUD Burundi / Aude Rossignol / 2014 - Le Directeur général de Singapore Cooperation Enterprise (SCE), Kong Wy Mun, adresse son discours de bienvenue lors de la cérémonie de signature du document de projet © PNUD Burundi / Aude Rossignol / 2014 - Le Directeur général de Singapore Cooperation Enterprise (SCE), Kong Wy Mun, adresse son discours de bienvenue lors de la cérémonie de signature du document de projet "Bujumbura 2045" portant sur le futur plan directeur de Bujumbura et de ses environs.

Le Directeur général de Singapore Cooperation Enterprise (SCE), Kong Wy Mun,donne son point de vue sur l'élaboration et la mise en oeuvre du futur plan directeur de la ville de Bujumbura et de ses environs à l'horizon 2045.

Le Plan directeur devra incorporer un plan complet afin d'offrir une marche à suivre claire pour le futur développement durable de la ville de Bujumbura. Ce faisant, il créera les conditions nécessaires à la croissance économique, offrira au gouvernement du Burundi un ensemble de lignes directrices et principes vis-à-vis de l'utilisation des sols, et sera un moyen important pour susciter la confiance des investisseurs.

Les facteurs essentiels pour la réussite de ce projet devront comprendre le soutien et l'engagement au plus haut niveau du gouvernement du Burundi et de la ville de Bujumbura. Même si notre méthode de travail consiste à consulter les principales parties prenantes, à la fois du secteur public et privé, et de la communauté internationale, pour comprendre et solliciter leur appuis aux plans et projets existants, un des principaux défis à relever sera de voir comment développer des solutions innovatrices conformes au nouveau plan directeur.

Notre expérience à Kigali, tout comme les autres plans directeurs que nous avons menés dans d'autres pays Afrique, viennent s’ajouter à notre expérience de la gestion de projets similaires dans la région et sera un atout pour une meilleure compréhension des contextes local et culturel. SCE a désormais travaillé dans plus de 11 pays en Afrique, dans diverses disciplines sectorielles publiques, comme le traitement des eaux, la planification des transports, la création de Zones économiques spéciales (ZES), l’établissement de plans directeurs, etc. Notamment, notre récent projet au Rwanda a été salué comme un succès et sert de référence dans la région en matière de planification urbaine. Nous avons désormais la possibilité d’appliquer ces bonnes pratiques menées à Singapour à la ville de Bujumbura.    

Je crois que les facteurs-clés de la réussite de Singapour proviennent d’une approche intégrée obtenue par le biais de multiples organisations gouvernementales en charge de la planification et du développement, ainsi que par le biais d’un gouvernement visionnaire qui affiche sa volonté politique d’en suivre la mise en œuvre. Cela a demandé beaucoup d'efforts et de sacrifices de la part de notre génération pionnière pour parvenir à notre stade actuel de développement, alors que le fait majeur à Singapour est qu’elle ne peut compter sur des ressources naturelles, et que sa population a réalisé, en tant que nation, que si elle voulait survivre plus d’une décennie il lui fallait sans cesse se renouveler et innover. Tous ces facteurs ont contribué à la transformation et au succès de Singapour aujourd’hui.   

Mon conseil est de considérer ce qu’il y a de meilleur pour la croissance économique et le développement du pays dans sa globalité, plutôt que de juste considérer ce qu’il y a de mieux dans l'intérêt et l’engagement de chaque secteur. Il faut garder un esprit ouvert au changement et un regard tourné vers ce qui peut être réalisé. Chacun doit reconnaître que le plan directeur sert d'abord les besoins d'un pays, plutôt que ceux d’un secteur spécifique pris séparément.

En dehors d’offrir le soutien financier essentiel au projet, le PNUD a été un acteur majeur pour rassembler et nous introduire auprès des parties prenantes majeures du gouvernement du Burundi. Nous sommes privilégiés de l'avoir comme partenaire dans ce projet de haut niveau, et j’espère que nous aurons d'autres occasions de travailler ensemble au Burundi, et même dans d'autres pays qui, pour leurs propres besoins, peuvent profiter de l'expérience et de l'expertise de développement de Singapour.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe