Déconcentrer l’administration publique va favoriser le développement du Burundi

10 févr. 2015

Atelier Programme de réforme de l’administration publique (PNRA) à Gitega, Burundi, 10/02/2015 © PNUD Burundi / Aude Rossignol / 2015 - Des Guichets uniques provinciaux pour construire une administration proche des citoyens, tel était le thème d’un atelier réunissant la ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Mme Annonciata SENDAZIRASA, les cinq gouverneurs provinciaux concernés, des représentants du PNRA, de l’UNOPS et du PNUD.

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale est à l’origine du Programme de réforme de l’administration publique (PNRA), actuellement en cours au Burundi. Ce programme prévoit entre autres actions la création de Guichets uniques provinciaux (GUP) pour rapprocher l’administration publique des citoyens. La ministre de tutelle, Mme Annonciata SENDAZIRASA, s’exprime sur ce projet pilote qui viendra certainement améliorer la vie des citoyens burundais installés en dehors de la capitale.

 « C’est une joie immense et une  grande satisfaction de pouvoir bientôt lancer les travaux de réhabilitation des Guichets uniques provinciaux  (GUP) et je remercie le PNUD pour le soutien apporté dans ce projet !

« Lorsque  nous avons commencé notre réforme de l’administration publique, et créé le Programme national de réforme de l’administration (PNRA) avec l’appui du PNUD, nous nous sommes adressés à la population afin de connaître les principaux éléments à réformer dans l’administration publique burundaise. Les citoyens ont exprimé que le changement qui leur était le plus cher serait  d’avoir des services administratifs accessibles directement dans leur province, sans devoir se déplacer à Bujumbura. Depuis que l’administration existe, les documents ont en effet toujours été fournis dans cette ville ! Lorsque l’on habite à plus de 150 kilomètres de la capitale, y accéder n’est pas facile, il n’y a pas de ligne de train ou de bus performante comme en occident ! Pour obtenir un document tel qu’un extrait de casier judiciaire qui atteste de leur bonne conduite, les burundais des provinces doivent se rendre à Bujumbura. Cela coûte cher et les citoyens ne sont pas certains d’obtenir le jour même les documents nécessaires… Il faut parfois loger une ou plusieurs nuits à la capitale… Il arrive aussi que les citoyens doivent repartir chez eux sans avoir eu le document attendu par manque de formalités ou des pièces justificatives.

« Perdre du temps dans les démarches administratives va à l’encontre du développement du pays et fait perdre de l’argent aux citoyens. À travers la création des GUP, nous voulons rendre service à la population et rapprocher l’administration des Burundais. Nous allons contribuer par ce biais au développement socio-économique du pays.

« Dans cette perspective, nous avons identifié un certain nombre de formalités administratives qui sont données uniquement par l’administration centrale de Bujumbura, et ce depuis l’indépendance. Il s’agit essentiellement de documents émis par le ministère de la Sécurité publique comme les passeports, permis de conduire, extraits de casier judiciaire et d’autres documents connexes.

« Nous avons pu nous entendre avec des ministères partenaires comme le ministère de l’Intérieur, de qui dépendent les gouverneurs,  pour que ces documents soient délivrés en province.

« Nous sommes aujourd’hui sur le point de lancer la phase de réhabilitation des locaux provinciaux qui accueilleront ces services de délivrance de documents directement aux citoyens dans leur province. Les GUP que nous allons créer, ne sont que le début d’un rapprochement des services de l’État vers les citoyens. Il y aura un effet multiplicateur et la réussite des GUP amènera certainement d’autres ministères à faciliter la délivrance des documents en province.

« Ces structures déconcentrées vont impulser un changement de mentalité pour que nous puissions apporter d’autres services aux citoyens. En effet, nous avons déjà identifié certains services rendus par les institutions de sécurité sociale qui ne sont disponibles qu’à Bujumbura. Il est donc difficile d’obtenir les services d’assurance maladie et de pension dans les provinces. Nous nous sommes déjà convenus pour, qu’en plus des services rendus par les GUP, nous ajoutions les services des institutions de sécurité sociale qui ne sont pas encore présents dans les provinces.

« La mise en place des GUP est prévue pour juillet 2015, c’est dire si certains challenges nous attendent pour la mise en œuvre de ces services. Le défi essentiel, tant que la fibre optique ne sera pas opérationnelle, est l’interconnexion des provinces avec la capitale. Dans les provinces pilotes le réseau satellitaire est déjà installé, mais malgré l’arrivée de ces infrastructures modernes, notre pays continue de connaître des pannes, notamment des coupures de courant. Celles-ci limitent les possibilités d’interconnexion entre les provinces et la capitale et dans le proche avenir, nous allons suivre de près la mise en place des solutions devant permettre d’améliorer l’interconnexion entre la capitale et les provinces ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe