Pascal, Volontaire des Nations Unies au service des Objectifs de développement durable

04 déc. 2015

Pascal, Volontaire des Nations Unies  au service des Objectifs de développement durable © PNUD Burundi / Aaron Nsavyimana / 2015 – Au Burundi, Pascal, jeune congolais s’est engagé dans les Volontaires des Nations Unies pour contribuer à l’atteinte des Objectifs de développement durable et pour apporter son aide d’expert juriste dans le domaine de la réforme de la justice au Burundi.

À l’occasion de la Journée internationale des volontaires (JIV) 2015, un coup de projecteur est donné sur l’engagement de Pascal au Burundi et sur la contribution qu’il compte apporter à l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).  Voici son témoignage.

« Engagé au sein du projet « état de droit » du PNUD Burundi, mon appui technique vise à renforcer les capacités de la chaine pénale.  Je m’implique particulièrement dans la réalisation d’études et l’accompagnement de consultants pour tout ce qui concerne l’accès et la réforme de la justice au Burundi.

« Pour moi, travailler comme volontaire répond à une double motivation. Premièrement,  cela signifie faire partie de cette équipe de citoyens qui se sacrifient pour l’avenir des peuples du monde, et je souhaite moi-aussi apporter ma pierre à l’édifice pour contribuer au développement du Burundi. Deuxièmement, je suis fier d’être partie prenante dans cette grande politique de réforme de la justice au Burundi.  Cela serait une grande satisfaction de voir s’améliorer, dans un futur proche, l’accès des citoyens burundais à la justice.

« Ce travail m’apporte beaucoup personnellement. D’abord je renforce mes propres capacités et compétences grâce à l’apprentissage entre pairs.  Ensuite, le fait de travailler dans une société multidimensionnelle, multiculturelle, avec plusieurs personnes venues de différents pays m’a également amené à en apprendre davantage sur moi-même. M’efforcer de toujours faire mieux pour les autres m’apporte la plus grande joie.

« Dans le cadre des Objectifs de développement durable, notre projet intervient en faveur de l’objectif 16 qui promeut des sociétés pacifiques et ouvertes au développement durable. Assurer à tous l’accès à la justice et mettre en place des institutions responsables, tel que nous le faisons dans notre équipe, concours à l’atteinte de cet objectif. Le projet a ainsi obtenu un certain nombre de succès, comme l’appui à l’élaboration de l’avant-projet sur l’aide légale. Si cette loi est votée, le peuple burundais accédera plus facilement à la justice.

« Nous travaillons par ailleurs dans nos zones d’interventions au renforcement de la chaîne pénale pour laquelle nous avons constaté un dysfonctionnement. Le projet apportera un appui aux acteurs sur terrain pour aider les prisonniers à être jugés dans les délais, à faire libérer ceux qui sont gardés abusivement dans des cachots, à faire en sorte que tous les dossiers des justiciables vulnérables soient traités rapidement.

« Le projet travaille actuellement avec les structures de la société civile pour fournir une assistance juridique et judiciaire aux personnes vulnérables. Les moyens et les capacités nécessaires sont mis à la disposition des plus démunis des personnes vulnérables pour apporter une réponse à leurs cas. Ces activités et leurs résultats concourent à l’atteinte de cet objectif qui stipule qu’il faut travailler et promouvoir l’accès des personnes à la justice et aux institutions durables.

« Nous sommes trois Volontaires des Nations Unies à être impliqués dans ce projet pour que les résultats soient atteints afin que le peuple burundais ait accès à la justice. Et l’on peut dire que  dans ce cas le projet et le programme de volontariat travaillent d’un commun accord pour atteindre cet Objectif de développement durable ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe