« Une journée pour oranger le Burundi » et éliminer les violences faites aux femmes

01 déc. 2016

« Une journée pour oranger le Burundi » et éliminer les violences faites aux femmes © PNUD Burundi / Patrice Brizard / 2016 - Le 29 novembre 2016, le personnel du PNUD Burundi s’est mobilisé pour « Oranger le Burundi », afin de dire NON aux violences faites aux femmes et aux filles.

 

« La journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes et les 16 jours d’activisme qui s’en suivent sont célébrés à travers le monde, du 25 novembre au 10 décembre 2016. Le thème pour cette année est : « Orangeons le monde et levons des fonds pour l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles ». À cette occasion, le PNUD s’est joint à l’initiative conjointe du Système Nations Unies et des partenaires au développement « Oranger le Burundi », en mobilisant l’ensemble de son staff  et autres contractuels présents sur le site de l’ONU 2 afin de dire NON aux violences faites aux femmes et aux filles.

« Les Violences basées sur le genre (VBG) restent un grand défi au Burundi. Elles sont  accentuées par des années de crise et de conflits. De manière générale, le cadre légal de leur répression a évolué positivement mais des défis importants subsistent aujoud’hui. Comme illustration, les droits de succession des femmes sont encore très limités, voire inexistants.

« Dans le cadre de l’axe 1 du Cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté  (CSLP II 2012) du Burundi - Promotion de  l’État de droit, consolidation de  la bonne gouvernance et promotion de l’égalité de genre - le PNUD appuie les partenaires nationaux pour une meilleure prise en charge juridique des VBG. En effet, en dehors du  financement de la construction et de l’équipement du centre de prise en charge intégrée de Humura en province de Gitega, le PNUD facilite l’accès des survivant(es) à la justice, à travers notamment la  mise en place de cliniques juridiques et de chambres spécialisées sur les VBG dans les tribunaux ; le renforcement des capacités des magistrats et des Officiers de police judiciaire (OPJ) ; le développement des systèmes de collecte et de gestion des données ;  la vulgarisation des instruments juridiques au niveau du pays.

 « Durant ces 16 jours d’activisme, le PNUD Burundi, a participé à tous les évènements organisés dans les provinces et a aussi pris l’initiative de former 30 magistrats et 20 Officiers de police judiciaire sur la Loi spécifique n°1/13 du 22 septembre portant prévention, protection des victimes  et répression des VBG. Cette formation, hautement appréciée par les participants a permis de partager les ouvelles dispositions renforçant le code pénal, mais aussi de souligner les insuffisances de la Loi en termes de garantie des droits et libertés individuelles relativement à l’union libre et l’habillement indécent.

« En synergie avec les autres acteurs, le bureau entend également poursuivre ses efforts pour le renforcement du plaidoyer conjoint au sein du Système des Nations Unies en faveur de la recherche de fonds additionnels pour la prévention des VBG, et surtout la prise en charge et l’autonomisation des victimes afin qu’elles aient plus d’opportunités de se reconstruire. En effet, les VBG laissent non seulement des séquelles physiques et psychologiques sur les suvivants, hommes et femmes,  mais elles les privent aussi de chances d’avoir une vie économique et sociale décente. Souvent chassées du domicile conjugal ou familial après un viol, ces personnes peuvent perdre leurs moyens de survie et ne plus pouvoir compter sur les réseaux de solidarité traditionnels, et donc se retrouver dans des situations de dénuement total.  Le regard stigmatisant de la société renforce à la fois leur perte d’estime de soi causée par le viol et leur marginalisation.

« Par ailleurs, alors que les conditions de vie en milieu carcéral sont très dures, les prisons sont remplies de femmes oubliées et abandonnées à leur sort durant de longues années de détention préventive et de condamnation. En plus, leur ignorance des lois et procédures judiciaires les privent des moyens adéquats pour se défendre.

« En tant qu’agents de développement, bailleurs de fond, fonctionnaires, activistes de la société civile, enseignants, citoyens, la lutte contre les VBG, et au delà, la promotion de l’égalité entre les sexes nous interpellent individuellment et collectivement. Il en va de notre responsabilité,  à toutes et à tous, de garantir à chaque personne sur cette terre le respect de son droit fondamental à mener une vie calme et décente ».

Joignez-vous au PNUD Burundi et aux Nations Unies pour faire entendre votre voix contre les VBG !

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe