À Bujumbura, les jeunes affectés durablement par la crise s’engagent pour la paix et la cohésion sociale

15 mars 2017

À Bujumbura, les jeunes affectés durablement par la crise s’engagent pour la paix et la cohésion sociale © PNUD Burundi / Louis Guemou Togba / 2017 - Les jeunes sélectionnés pour le programme « Cash for Work » se sont engagés à travailler ensemble sur des chantiers de réhabilitation, d’entretien et de réfection d’infrastructures publiques telles que les routes, et les caniveaux.

Par Louis Guemou Togba

Les violences nées de la crise de 2015 ont impliqué et ont eu un impact sur de nombreux jeunes. Pour leur redonner espoir et les encourager à contribuer au renforcement de la paix et de la cohésion sociale dans leurs communautés respectives, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), en partenariat avec l’ONG World Vision (Vision mondiale) et les Scouts du Burundi, a entrepris en 2016 d’engager, dans six des zones les plus affectées par la crise, 780 jeunes, femmes et hommes âgés de 18 à 35 ans, dans des activités temporaires « Cash for Work » (Argent contre travail) et à haute intensité de main d’œuvre (HIMO). Ce projet du PNUD a  bénéficié du soutien financier du Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix (PBF) dans le cadre plus large de son programme de soutien à la protection communautaire et à la cohésion sociale, et de la collaboration du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et des Volontaires des Nations Unies (VNU) avec qui le projet est conjointement mis en oeuvre.

Cette initiative, créatrice d’emplois temporaires pendant 78 jours, a permis aux jeunes participants de gagner 3 dollars américains par journée travaillée. Deux dollars leur ont été versés directement et 1 dollar a été réservé au titre de l'épargne. À la fin de ces travaux, ils ont reçu également une formation sur la façon de gérer une petite entreprise.

L’identification et la sélection des jeunes participants au programme par les partenaires d’exécution du FNUAP et du PNUD (Search for Common Ground, American Friends Service Committee, World Vision International Burundi et Association des Scouts du Burundi), s’est faite en étroite collaboration avec les comités locaux de gestion composés d’autorités administratives, des chefs de zones et de quartier, de leaders de la jeunesse et d’autres personnes ressources.  Les jeunes sélectionnés se sont engagés à travailler ensemble sur des chantiers de réhabilitation, d’entretien et de réfection d’infrastructures publiques, comme les routes et les caniveaux. Après plusieurs jours passés à travailler ensemble, ces jeunes issus de milieux sociaux économiques et politiques divers, et/ou de groupes ethniques différents, ont permis dans leurs quartiers la création ou la remise en état de plusieurs avenues, de vider, curer et construire de nombreux caniveaux.

Les jeunes ont montré leur enthousiasme pour ce projet à diverses reprises. Travailler ensemble, 8 heures par jour, leur a permis de se rapprocher, de se connaître, de vaincre les craintes mutuelles qu’ils avaient les uns envers les autres, et au final de se faire de nouveaux amis. Ndikumana Claudine, bénéficiaire du projet à Kamenge, m'a affirmé « nous ne cesserons de remercier le PNUD et ses partenaires pour cette occasion qu’ils nous donnent de mieux nous connaitre et d’avoir un peu d’argent en poche pour satisfaire nos besoins immédiats.  Avant ce projet, j’avais beaucoup de peine à subvenir à mes besoins, même les plus élémentaires, comme la nourriture et les soins de santé ».

Pour ces jeunes, le fait de percevoir un revenu, même temporaire, d’être formé à la création d’entreprise et de constituer une épargne va leur permettre d’avoir un projet de vie et de se projeter dans l’avenir. Par ailleurs, les travaux de de réhabilitation des routes communautaires et de curage des caniveaux d’évacuation des eaux usées ont également été profitable à la communauté dans son ensemble qui a, elle aussi, exprimé sa satisfaction.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe