Cécile : de l'exil à la création d'emploi !

© PNUD Burundi/Aude Rossignol/2013 - Cécile Nyabenda, veuve rapatriée de Mtabila en décembre 2012. Elle participe aujourd'hui avec motivation à un programme de création d'emplois dans la localité de Mutimbuzi.
© PNUD Burundi/Aude Rossignol/2013 - Cécile Nyabenda, veuve rapatriée de Mtabila en décembre 2012. Elle participe aujourd'hui avec motivation à un programme de création d'emplois dans la localité de Mutimbuzi.


« Je suis veuve, mère de quatre enfants. Après avoir fui la terreur de la guerre, j’ai vécu de nombreuses années dans le camp de réfugiés de Mtabila. En décembre 2012, Le gouvernement tanzanien a fermé ce camp et j’ai dû rentrer au Burundi avec mes enfants. Nous sommes arrivés à Mutimbuzi, près de Bujumbura, avec 23 autres familles burundaises.

Nous n’avions rien : ni biens, ni terres, ni maison. Nous avons été logés pendant plusieurs mois dans un hangar de la commune. Malgré les difficultés, nous avons reçu un accueil chaleureux à Mutimbuzi. Nous avons obtenu beaucoup de soutien de la population, il existe un réel esprit d’entraide dans cette communauté !

« Quelques mois après notre retour au Burundi, la plupart des rapatriés ont pu prendre part au programme de création d’emplois du PNUD, qui a démarré par la construction de 85 maisons. J’ai eu la chance d’être choisie pour ce projet grâce à un processus de sélection local qui ciblait les ménages les plus démunis. La plupart des rapatriés ont été retenus également. L’avantage principal de ce travail a été de tisser des liens entre les participants : vulnérables, rapatriés, déplacés et ex-combattants.

La réintégration socio-économique des personnes affectées par le conflit

  • En décembre 2012, 32 000 réfugiés burundais qui séjournaient dans le camp de Mtabila en Tanzanie ont été rapatriés dans leur pays d’origine.
  • Un ensemble de programmes et projets facilitent la réintégration socio-économique durable des communautés fragilisées. Les interventions comportent entre autres l’accès à un logement décent, l’accès aux services sociaux de base ainsi qu’aux moyens et ressources de création d’emplois.
  • La création d’emplois rapides et temporaires apporte aux bénéficiaires un salaire journalier de 3000 FBu (2 dollars US). Un tiers est dévolu à l’épargne afin de permettre la création d’Associations génératrices de revenus (AGR)

« Quand je suis rentrée de Tanzanie, je craignais la solitude, je pensais que je ne pourrai plus me lier d’amitié avec personne. Mais à présent j’ai des amis, ils me donnent des conseils et des orientations sur diverses choses que je pourrais faire dans la localité pour m'en sortir. En termes de revenus, ce que nous gagnons dans cette étape de construction de maisons n’est pas suffisant pour couvrir tous les besoins de ma famille. Mais il constitue un apport appréciable pour acheter la nourriture. J’espère que lorsque nous passerons à la création des associations génératrices de revenus, je pourrai accroître mes revenus.

« Quand j’étais en Tanzanie dans le camp de Mtabila, je faisais du petit commerce : j’achetais en gros et revendais au détail. Ici, j’aimerais développer des activités d’élevage ou la fabrication de savons. Je vais faire ces propositions à d’autres membres du projet afin que nous puissions créer une association qui développe ce type d’activités.

« Mon plus cher désir à travers le développement de ce projet d’entreprise est de gagner le minimum de revenus nécessaires pour que mes petits enfants ne manquent de rien. J’ai fui plusieurs conflits au Burundi, en RDC et au Rwanda, et j’ai vécu des évènements terribles dans ma vie. Je ne veux pas qu’ils connaissent la même trajectoire, voilà pourquoi je veux leur offrir un avenir dans leur pays d’origine, le Burundi ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe