Regrouper des riziculteurs en coopératives permet de multiplier leurs récoltes par quatre

© PNUD Burundi/Aaron Nsavyimana/2015 - Odette Ntirampeba est présidente du Groupement pré-coopératif (GPC)  Girumwete Dukore « Redoublons d’efforts pour travailler » qui pratique la riziculture sur la commune Mutimbuzi en province de Bujumbura rural.
© PNUD Burundi / Aaron Nsavyimana / 2015 - Odette Ntirampeba est présidente du Groupement pré-coopératif (GPC) Girumwete Dukore « Redoublons d’efforts pour travailler » qui pratique la riziculture sur la commune Mutimbuzi en province de Bujumbura rural.

Le Groupement pré-coopératif (GPC)  Girumwete Dukore « Redoublons d’efforts pour travailler » pratique la riziculture sur la commune Mutimbuzi en province de Bujumbura rural. Il est financé par le PNUD et encadré sur le terrain par la Confédération des producteurs agricoles pour le développement (CAPAD) spécialisée dans l’appui et la promotion des associations et coopératives. Un encadrement qui a porté ses fruits puisqu’il a permis à Girumwete Dukore d’augmenter  sensiblement sa production.

« Notre GPC a débuté en 2004 avec trois associations », déclare Odette Ntirampeba présidente de Girumwete Dukore. « À cette époque, nous produisions environ 1,5 tonnes de riz par hectare » se souvient Odette.  « En 2007, la CAPAD est venue nous sensibiliser sur l’importance de nous associer avec d’autres groupements. C’est alors que nous nous sommes joints à 40 groupements, réunissant ainsi près de 400 membres.

Une production qui passe de 1,5 à 7 tonnes par hectare

Grâce aux formations de la CAPAD sur l’amélioration des techniques culturales, la récolte du groupement a été multipliée par quatre ; « aujourd'hui, nous récoltons entre 6 à 7 tonnes de riz par hectare », affirme Odette. Cette augmentation de la  production a suscité l’intérêt des autres associations agricoles qui ont fini par rejoindre le groupement pré-coopératif. Aujourd’hui le GPC totalise 628 membres, dont 400 femmes et 228 hommes.

À retenir

  • Le PNUD soutient le GPC par des financements et le don de machines agricoles qui lui permettent d’améliorer à la fois ses productions et son efficacité.
  • Grâce à l’appui technique de la CAPAD qui encadre et forme les coopérateurs, la récolte de riz par hectare a été multipliée par 6.
  • Grâce à l’amélioration de ses revenus, Odette a pu s’acheter une vache de race Frisonne d’une valeur de 1 500 000 BIF (1 dollar = 1500 BIF)

 « Avant de nous regrouper en GPC, nous étions en bute à de nombreuses difficultés. Par exemple, un cultivateur qui travaillait seul avait du mal à contracter un prêt auprès d’un établissement financier, faute de capacité d’hypothèque suffisante ». C’est là que la CAPAD intervient pour avaliser les emprunts des groupements auprès des organisations de  microfinance. « Chacun d’entre nous  peut désormais accéder à  un prêt bancaire sans problème ».

La réussite du GPC est l’opportunité de  nouveaux partenariats

« La fusion de plusieurs associations pour former un groupement nous a permis, non seulement de trouver des marchés pour l’écoulement de notre production, mais aussi d’avoir des partenaires comme la CAPAD. Grâce à elle, nous avons pu recevoir l’assistance du PNUD, de l’IFDC et de l’OXFAM ». En 2013, le PNUD a fait un don d’une machine d’une valeur de 201 650 000 francs burundais (BIF), grâce à laquelle, le groupement peut vendre un riz bien décortiqué et de très bonne qualité.

« Les répercussions sont également positives pour nos nos familles. Grâce à l’amélioration de nos activités, j’ai sensiblement amélioré mes revenus.
J’ai ainsi pu me procurer une vache de race Frisonne d’une valeur de 1 500 000 BIF (environ mille dollars). En outre, nous avons les moyens d’envoyer nos enfants à l’école sans aucun problème. Enfin, une chose non moins importante, est que tous les membres de notre GPC ont un moyen de transport, soit un vélo ou une moto ; ce qui n’était pas le cas il y a quelques années
 ».

Les partenaires du GPC ont aussi contribué à l’amélioration de son organisation administrative. « Aujourd’hui, nous avons des bureaux qui abritent un comptable, des agronomes ainsi que des promoteurs économiques », explique Odette « et l’État lui aussi nous apporte également son aide en mettant à notre disposition sur le marché, une quantité suffisante d’engrais chimiques et de semences sélectionnées. Enfin le PNUD vient de nous faire don de nouvelles machines agricoles ».

« Auparavant nous n’avions ni moissonneuse, ni batteuse de riz, et mener ces deux activités manuellement nous coûtait cher en main-d’œuvre. Avec la moissonneuse-batteuse. que nous venons de recevoir,  nous allons pouvoir économiser une grosse somme d’argent sur les salaires. Nous pourront utiliser cette économie pour satisfaire d’autres besoins, notamment en nouveaux investissements. Nous venons également de recevoir un tracteur motorisé qui va sensiblement réduire le temps nécessaire pour cultiver ».

« Je suis convaincue que tous ces avantages, qui ont grandement amélioré notre vie, ont été le fruit de la fusion de nos différentes associations en un GPC performant et efficace ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe