Renforcer le dialogue inter-religieux pour contribuer à la stabilité et la paix en Afrique

25 mars 2014

© PNUD Burundi/Patrice Brizard/2014 - les chefs religieux africains appelés à renforcer le dialogue inter-religieux afin de contribuer au renforcement de la stabilité et de la paix dans leurs pays respectifs et dans le monde.


Par Patrice Brizard

Bujumbura, Burundi – Ce mardi 25 mars a débuté la Conférence internationale sur le dialogue inter-religieux pour la paix et la prévention des conflits et des guerres en Afrique. Organisé à Bujumbura, cet événement s’inscrit dans le cadre de la prévention des conflits. Il invite les chefs religieux  et médiateurs du continent africain à se mobiliser davantage et à jouer pleinement leur rôle dans l’édification et la consolidation de la paix dans leurs pays respectifs et sur le continent tout entier.

Les Cérémonies d’ouverture de la conférence ont été rehaussées par la présence de Son Excellence M. Pierre Nkurunziza, président de la République du Burundi. Différentes autorités ont également pris part aux cérémonies : l’ancien président de la Tanzanie, Al Hadj Ali Hassan Mwinyi ; les ambassadeurs accrédités au Burundi, les représentants des organisations internationales ; les représentants des diverses confessions, ainsi que les ombudsmans et médiateurs venus de certains pays d’Afrique.

Par l’organisation de cette conférence, l’Ombudsman du Burundi a exprimé son souci de raviver les consciences des principaux acteurs dans la construction de la paix, notamment celles des leaders religieux, à une période cruciale et sensible pour certains pays d’Afrique secoués par des conflits à caractère religieux, ou dont les échéances électorales importantes se profilent à l’horizon 2015/2016. « Les leaders religieux sont des mobilisateurs de masse, à l’instar des chefs de partis politiques, et sont bien placés pour réunir leurs fidèles autour des idéaux de paix, de tolérance et de respect mutuel, de cohabitation pacifique entre les peuples »,  a affirmé M. Mohamed Rukara qui, en conclusion de son mot de bienvenue a invité les participants « à s’engager davantage, à adopter les meilleures stratégies  de nature à juguler les extrémismes de tous bords, et créer des espaces de dialogue respectueux des différences identitaires ».

Les représentants des confessions religieuses (catholique, protestante et musulmane) ont à leur tour  apprécié dans leurs discours l’organisation de cette conférence internationale, tandis que le représentant des bailleurs et Ambassadeur des Pays-Bas, M. Jolke Oppewal, et la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies au Burundi, Mme Rosine Sori-Coulibaly insistaient tous deux sur la question cruciale du dividende démographique à l’ordre du jour  des débats. « Beaucoup de pays africains, y compris le Burundi, sont confrontés à une menace démographique énorme », a déclaré M. Jolke Oppewal. « Au Burundi la croissance démographique est élevée, la malnutrition chronique est une réalité et la terre se raréfie. Vous n’avez pas besoin d’être prophète pour prédire l’explosion de cette bombe à retardement », a-t-il martelé.

« Dans le cas du Burundi, les jeunes constituent plus de 60 pour cent de la population », a pour sa part ajouté Mme Rosine Sori-Coulibaly. « Si les opportunités comme le dividende démographique ne sont pas  exploitées, leurs attentes ne pourront être prises en compte ; il faudra les responsabiliser et éviter que leur impatience ne se transforme en révolte qui conduit souvent aux conflits communautaires. Ce sera l’occasion pour les personnalités religieuses ici présentes, d’apporter leur éclairage sur toutes les valeurs positives et de progrès que véhiculent  les religions afin de désamorcer la bombe démographique ».

À son tour, S. E. le président de la République du Burundi a fait savoir dans son discours d’ouverture combien les confessions religieuses avaient un rôle important à jouer dans le rétablissement et le maintien de la paix et de l’entente dans les pays en conflits. « De par votre rapprochement avec les communautés, vous les Ombudsmans, Médiateurs et Religieux, vous pouvez empêcher que l’Afrique ne s’embourbe dans des conflits et des guerres interminables entre communautés de foi différentes », a déclaré S. E. M. Pierre Nkurunziza avant de terminer en invitant les participants  à renforcer l’esprit de collaboration, à s’inspirer mutuellement des bonnes pratiques et à oser des actions qui ramènent la paix en Afrique et dans le monde.

Plusieurs organisations internationales et pays ont soutenu l’organisation de cette conférence : le FNUAP, Le PNUD, l’Union européenne, les Pays-Bas et la France. 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe