« Bujumbura 2045 » : un développement durable pour une capitale tournée vers l’avenir

10 juil. 2014

© DR - Garantir le développement de la ville de Bujumbura et un meilleur cadre de vie et de travail pour ses habitants, d’ici à l’horizon 2045.

Par Aude Rossignol

Ce jeudi, un document de projet et  un accord de coopération entre les gouvernements du Burundi et de Singapour avec l’appui du PNUD ont été signés officiellement, pour un montant de près de 2,5 millions de dollars. Cette coopération Sud–Sud porte sur la réalisation d’un plan directeur innovant destiné à guider le développement de la capitale du Burundi et ses environs d’ici à 2045.

La ville de Bujumbura en tant que capitale urbaine, politique, sociale et économique du Burundi détient un réel potentiel de développement. Cependant, son futur développement urbanistique présente de réels défis : aujourd'hui bien que seulement 1 Burundais sur 10 soit citadin, la ville de Bujumbura abrite à elle seule près des 3/4 de la population urbaine du pays. En 1962, la capitale comptait environ 60 000 habitants. En 2014, les estimations parlent de 800 000 habitants. Cette population se regroupe surtout dans les quartiers périphériques où la densité atteint parfois plus de 2000 habitants au km². Il est projeté́, selon la Banque africaine de développement (BAD), qu’à l’horizon 2030 la population urbaine du Burundi atteindra 2,63 millions d’individus, ce qui représenterait 19 pour cent de la population totale.

Cette urbanisation rapide et continue, notamment de la ville de Bujumbura, entraîne une dégradation de la qualité de vie des citoyens et de l’environnement. Au delà de la croissance démographique, le développement de Bujumbura fait face à d’autres défis tels que : l’absence d’outils de planification et de gestion urbaine ; une législation lacunaire ; la faiblesse des revenus des ménages face au coût du logement ; la carence en énergie électrique ; l’exode rural des jeunes.

un document de projet et  un accord de coopération entre les gouvernements du Burundi et de Singapour avec l’appui du PNUD ont été signés officiellement, pour un montant de près de 2,5 millions de dollars.© PNUD Burundi / Aude Rossignol / 2014 - Poignée de main entre les signataires d’un document de projet et de l’accord de coopération entre les gouvernements du Burundi et de Singapour avec l’appui du PNUD. De gauche à droite Le Ministre des Affaire étrangères et de la Coopération internationale, M. Laurent Kavakure ; le Ministre de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, M. Jean-Claude Nduwayo ; le Maire de Bujumbura, M. Saidi Juma et le Directeur pays du PNUD, M. Xavier Michon.

L'enjeu actuel est donc de pouvoir gérer le développement de la capitale et de garantir un meilleur cadre de vie et de travail pour ses habitants. Dans cette perspective, le PNUD s'est déjà engagé à apporter son appui pour l'optimisation de la planification urbaine de Bujumbura, dans l’objectif de créer une occupation concertée, rationnelle et harmonieuse de l'espace qui prenne en compte tout à la fois les impératifs économiques, sociaux et environnementaux.

Dans le cadre du projet et de l’accord signés ce 10 juillet, dans le cadre du Plan d’action de programme de pays du Burundi (PAPP), le PNUD soutiendra donc l’organisation générale de la planification stratégique et physique dans la préparation de la vision de développement et du Plan directeur pour la capitale. Les principaux partenaires gouvernementaux pour la mise en œuvre de ce projet sont le ministère de l’Environnement, de l’Eau, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanise, et la Mairie de Bujumbura. Dans ce contexte, les priorités principales suivantes seront soutenues : développer la vision et le Plan directeur pour la ville de Bujumbura (VdB) et renforcer les capacités des acteurs locaux de la VdB dans la planification participative et stratégique, la gestion et la mise en œuvre.

Afin d’atteindre les objectifs proposés, le projet adoptera une approche participative au moyen d’une stratégie de communication effective dans la préparation de ces plans. Cette approche assurera l’implication des parties prenantes clés de la VdB ainsi que de la province de Bujumbura rural.

Le Projet sera mis en œuvre selon le Plan stratégique de coopération Sud-Sud du PNUD, par lequel le soutien de Singapour combinera les provisions d’une large gamme de savoirs techniques basés sur une expérience aux niveaux à la fois nationaux et provinciaux. Le cœur de ce mécanisme de coopération Sud-Sud avec Singapour sera l’assistance technique, les services de consultants et le partage des bonnes pratiques de la Singapore Cooperation Enterprise (SCE). 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe