La France et le PNUD signent un accord de financement des élections de 2015

17 juil. 2014

© PNUD Burundi / Aaron Nsavyimana / 2014 - L'ambassadeur de France au Burundi, M. Gerrit van Rossum, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), M. Pierre Claver Ndayicariye et le directeur pays du PNUD, M. Xavier Michon pendant les cérémonies de signature de l'accord de financement.


Par Patrice Brizard et Aaron Nsavyimana

Ce mercredi 16 juillet 2014,  L'ambassadeur de France au Burundi, M. Gerrit van Rossum,  et le directeur pays du PNUD, M. Xavier Michon ont procédé à la signature d'un accord de financement à hauteur de 200 000 euros dans le cadre du Projet de l’appui au cycle électoral (PACE) de 2015 au Burundi.

Le PACE est un fonds commun mis en place par les Nations Unies et géré par le PNUD afin de soutenir la préparation, l’organisation et le déroulement du cycle électoral 2015 devant encadrer les élections présidentielles, législatives, sénatoriales, provinciales, et collinaires. « Ces élections représentent un pas supplémentaire et nécessaire vers la consolidation de la démocratie et de la paix au Burundi » a déclaré M. Xavier Michon. « Le PACE traduit l’engagement du PNUD et des partenaires au développement du Burundi à appuyer financièrement et techniquement le processus électoral en vue de contribuer à l’enracinement de l’état de droit, la démocratie pluraliste et la stabilité politique au Burundi. Sa  stratégie de mise en œuvre reflète les priorités nationales et les bonnes pratiques développées par le système des Nations Unies en matière électorale. Cette stratégie intègre en particulier l’égal accès et la participation des jeunes, des femmes et des groupes sociaux vulnérables au processus démocratique », a ajouté Xavier Michon.

La France  entend, à l’approche de la période électorale, encourager et renforcer, en coopération étroite avec ses partenaires de la communauté internationale, l’enracinement de la stabilité, des droits de l’homme et de la démocratie au Burundi. C’est ainsi que l’ambassadeur de France au Burundi appelle à la  mise en œuvre de la Feuille de route signée entre l'État burundais et les politiciens. Elle est le gage du bon déroulement des élections. « La Feuille de route consolidera un climat serein et ouvert qui précédera les élections », a déclaré M. Gerrit van Rossum.

 « Cette contribution permettra au PNUD d’apporter rapidement son appui  aux activités de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et notamment à la très prochaine phase  d’enrôlement des électeurs, qui marquera très concrètement et visiblement aux yeux des citoyens burundais le début du grand cycle électoral qui doit les conduire jusqu’aux élections générales du printemps et de l’été 2015 », a-t-il ajouté.

Pendant cette période cruciale, le directeur pays du PNUD a invités les Burundais à cultiver le dialogue, la compréhension, le respect mutuel et la démocratie, tout en assurant ainsi les garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l'exercice des libertés.

Le président de la CENI, M. Pierre Claver Ndayicariye, a pour sa part exprimé ses sentiments de gratitude à la France, qui, à travers ce geste,  a concrétisé sa volonté de soutenir la démocratie au Burundi. Il reste par ailleurs confiant que d’autres partenaires du Burundi emboiteront le pas à la France pour compléter les 39 millions de dollars promis par les partenaires afin d’alimenter le PACE pour toute la durée du processus électoral.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe