Le PNUD et les Pays de la Loire appuient la politique de décentralisation du Burundi

21 nov. 2014

© PNUD Burundi / Aaron Nsavyimana / 2014 - L’Ambassadeur de France au Burundi, M. Gerrit van Russom, et M. Agosthino Zacarias, Coordinateur résident des Nations Unies et Représentant résident du PNUD, ont signé en présence du Secrétaire permanent au ministère du Développement communal, M. Sandakira Lazard, un Mémorandum d'entente pour soutenir la politique de décentralisation du gouvernement burundais.

 

Par Luc-Noël INGABIRE

Un  Memorandum d’entente a été signé ce vendredi entre la Région des Pays de la Loire (France) et le PNUD. Cet accord, qui fait partie des 7, 2 millions de dollars américains engagés par le PNUD dans le cadre du programme PACTE, vient soutenir la politique de décentralisation du gouvernement burundais.

Cette signature par les deux parties vient également en soutien au Programme d’appui à la mise en convergence territoriale et l’engagement (PACTE) pour le développement humain. Celui-ci s’insère dans les orientations sur la bonne gouvernance et le développement humain du gouvernement burundais.

« Cette signature réaffirme la volonté de nos deux institutions à soutenir le processus de développement durable dans lequel le gouvernement du Burundi  s’est engagé », a indiqué M. Agosthino Zacarias, Coordinateur résident des Nations Unies et Représentant résident du PNUD. « Aucun Pays ne peut atteindre les objectifs du développement durable sans un engagement total des territoires, des populations et des acteurs locaux », a-t-il ajouté.

Cette convention, permettra également un partage d’expertises spécifiques entre les entités des deux pays dans les différents domaines de la gouvernance locale inclusive et participative. « Cet accord constitue un espace nouveau d’échange d’expériences entre les territoires ligériens et burundais », souligne M. Zacarias.

L’Ambassadeur de France au Burundi, M. Gerrit van Russom, fait remarquer que l’échelon local est le niveau privilégié des politiques de développement. Il salue ainsi la collaboration des « Pays de la Loire » et du PNUD pour apporter une grande autonomie aux collectivités locales, ce qui se traduira par un renforcement des capacités des élus locaux dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de leurs plans de développement.

Jean Noël Gaultier, qui représentait les Pays de la Loire, a spécifié que l’apport ligérien se fera sous la forme d’un appui technique. « Notre contribution passera par le renforcement des capacités, les formations, les échanges des savoir-faire », a-t-il précisé.

Un accord salué par le gouvernement du Burundi

Le gouvernement du Burundi par la voix du Secrétaire permanent au ministère du Développement communal, M. Sandakira Lazard, s’est déclaré enchanté de cet appui. Il a salué la coopération décentralisée franco-burundaise, en partenariat avec le PNUD, dans le programme PACTE. « Nous sommes sûr et certains que l’expérience des communes ligériennes dans la gestion et la construction des services publics sera un grand atout pour les collectivités burundaises », a-t-il indiqué.

M. Lazard a rappelé que le gouvernement burundais est décidé à faire de la décentralisation, un instrument privilégié de la participation active des citoyens au développement. « La démarche du gouvernement suit une ligne : le transfert des compétences aux communes, puis le transfert des ressources financières et une déconcentration des services techniques de l’État ».

Depuis 2008, la Région des Pays de la Loire et le Burundi ont initié une coopération favorisant l’accès de la population aux services essentiels. Avant d’être élargie à la politique de décentralisation, cette coopération intervenait déjà dans quatre domaines, à savoir : la santé, le sport, l’agro-alimentaire et la jeunesse.  

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe