Les élections de 2015 s’invitent dans le dialogue entre le Burundi et ses partenaires au développement

12 déc. 2014

© PNUD Burundi / Luc-Noël Ingabire / 2014 – À l’occasion de la table ronde entre le Burundi et ses bailleurs, le président de la République, M. Pierre Nkurunziza, a inauguré les sessions de travail, marquant par sa présence l’importance l’événement. À ses côtés, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux Affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, représentait le Système des Nations Unies.

Par Luc-Noël Ingabire

Une table ronde de deux jours entre le Burundi et ses bailleurs s’est tenue à Bujumbura. L’objectif principal de l’événement était d’analyser l’état de la mise en œuvre du Cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté de deuxième génération (CSLP II). Son Excellence le président de la République, M. Pierre Nkurunziza, a lui même inauguré les sessions de travail, marquant par sa présence l’importance de l’événement. L’ensemble du corps diplomatique et de nombreuses organisations internationales étaient présents et ont activement participé aux travaux.

Dans son discours d’inauguration, SE Pierre Nkurunziza a présenté toute la reconnaissance de la nation burundaise envers ses partenaires pour les efforts et initiatives déjà consentis.

Il a indiqué que le CSLP II, qui en est à sa deuxième année de mise en œuvre, présente des avancées considérables. Dans le domaine du renforcement de l’État de droit, le numéro un burundais a cité la réalisation d’une élaboration des lois portant révision du statut des magistrats et de la Haute Cour de justice. Il a également souligné que dans le domaine du désarmement, « 100 00 armes ont été retirées de la circulation depuis 2009 ». En matière de genre, le président a souligné qu’au-delà de l’intégration de la femme dans la gestion des affaires du pays, comme la Constitution l’exige, l’autonomisation des femmes a été stimulée par l’octroi de microfinances. Il a rappelé également que la femme fait partie des corps de la défense et de la sécurité nationale.

À propos des élections de 2015, le président a déclaré « Ces élections seront libres, inclusives, transparentes, crédibles et paisibles ». Il a ajouté : « Je renouvelle mon invitation à l’intention des partenaires du Burundi afin qu’ils envoient des observateurs avant, pendant et après les élections ». Il a également réitéré à l’endroit des partenaires du Burundi la demande de débloquer la totalité des fonds promis pour ce processus électoral.

le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux Affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, a déclaré « Les fondations du nouveau Burundi ont été posées »© PNUD Burundi / Luc-Noël Ingabire / 2014 - Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux Affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, a déclaré «Les fondations du nouveau Burundi ont été posées».

Lors de cérémonies d’ouverture, le Système des Nations unies était représenté par le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux Affaires politiques, M. Jeffrey Feltman. Celui-ci a déclaré « Les fondations du nouveau Burundi ont été posées ». Il a adressé des encouragements au gouvernement burundais pour poursuivre ses efforts pour garantir des élections crédibles, inclusives et apaisées. Il a rappelé que « L’ONU reste déterminée à soutenir le Burundi face aux nombreux défis qui restent à relever ». Il a également signalé que le 1er janvier 2015 sera déployée une mission d’observation électorale, la MENUB.

L’objectif de cette table ronde entre le Burundi et ses bailleurs de fonds était, en premier lieu, d’établir un dialogue au sujet de l’état d’avancement de la mise en œuvre du CSLP II. En second lieu, il s’agissait de discuter de la fin du mandat du BNUB et de constituer les perspectives d’avenir du partenariat entre le Burundi et ses bailleurs. Ce rendez-vous du gouvernement burundais et de ses partenaires fait suite à la Conférence de Genève de 2012.

Au terme de la table ronde, toutes les parties prenantes sont convenues que, malgré les progrès enregistrés, des défis restent à relever. En particulier, les élections de 2015 qui, d’après les partenaires du Burundi, nécessitent une attention soutenue. Les bailleurs notent que des efforts supplémentaires doivent être consentis dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption. En vue d’une diminution de la dépendance du Burundi au niveau financier, les participants ont suggéré au gouvernement d’augmentation la promotion de l’investissement privé et l’élargissement de la base des revenus intérieurs.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe