Des Guichets uniques provinciaux pour construire une administration proche des citoyens

10 févr. 2015

© PNUD Burundi / Aude Rossignol / 2015 - Le 10 février à Gitega, un atelier réunissait la ministre de tutelle du projet, les cinq gouverneurs provinciaux concernés, des représentants du PNRA, du PNUD et de l’UNOPS avec pour objet la mise en œuvre technique, administrative et financière des chantiers des travaux de réhabilitation des futurs Guichets uniques provinciaux.


Par Aude Rossignol et Sandrine Sangwe

Gitega - Pour les citoyens burundais habitant loin de la capitale, obtenir un passeport, le permis de conduire ou un extrait de casier judiciaire peut relever du parcours du combattant. En effet, ces documents officiels ne peuvent actuellement s’obtenir qu’à Bujumbura, et les transports sont longs et coûteux. Dans le souci de créer une administration de proximité et efficace, le Programme national de réforme de l’administration (PNRA) met en œuvre, avec l’appui du PNUD, la création de Guichets uniques provinciaux (GUP) dans cinq provinces pilotes. Il s’agit d’ouvrir, au sein des administrations provinciales, des services de délivrance des documents officiels les plus courants, mais aussi de désengorger les services d’administration publique de Bujumbura.

En 2012, des réflexions pour la conduite d’une réforme globale de l’administration publique burundaise ont mené à la formulation et à l’adoption du PNRA. Ce programme entend faire du citoyen une priorité de développement et sa stratégie repose notamment sur le renforcement de la performance de l’administration publique au service de la population. À cette fin, les provinces pilotes de Mwaro, Gitega, Muyinga, Ngozi et Bururi, ont ciblé les bâtiments de leur administration publique à réhabiliter, afin d’abriter les futurs services décentralisés. Les coûts des travaux seront pris en charge par le PNUD, mais la supervision technique et la coordination du projet seront co-gérées par le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MFPTSS), l’UNOPS[1] (United Nation Office for Project Services) et le PNUD. Ces engagements ont été repris dans une lettre d’entente signée entre le PNUD et le MFPTSS. Le 28 janvier 2015. Les différentes parties prenantes ont pu être informées des dispositions de la lettre d’entente signée par le PNUD et le MFPTSS, des procédures à suivre, des responsabilités respectives et des exigences à respecter en matière de gestion financière. L’activité a permis avant tout aux gouverneurs de comprendre leurs responsabilités dans la mise en œuvre de la lettre d’accord signée entre le MFPTSS et le PNUD, ainsi que leur rôle dans l’exécution des travaux. Au terme de la session de travail, un agenda précis a été établi pour parvenir au début du mois de juin 2015 à la remise finale des travaux. En pratique, deux ingénieurs désignés par le MFPTSS travailleront avec les ingénieurs de l’UNOPS. Leur travail conjoint dans la supervision des travaux devrait permettre de respecter le calendrier prévu pour  l’ouverture prochaine des GUP.

Afin d’accélérer le démarrage des travaux de réhabilitation, la mise en œuvre technique, administrative et financière des chantiers a fait l’objet, ce 10 février à Gitega, d’un atelier réunissant la ministre de tutelle du projet, les cinq gouverneurs provinciaux concernés, des représentants du PNRA, du PNUD et de l’UNOPS. Mme Natalie Boucly, Directrice pays du PNUD, a insisté dans son discours d’ouverture de l’atelier sur l’importance de l’initiative pilote « Cette opération devra se dérouler avec succès, car elle fera fonction de test des capacités nationales à exécuter des projets sur financement PNUD. Le succès de cette opération aura, non seulement des implications pour la réhabilitation des Guichets uniques provinciaux des autres provinces, mais aura aussi un impact sur l’exécution des projets futurs du PNUD et, pourquoi pas, sur les projets des autres partenaires techniques et financiers ».

Une passation des marchés contrôlée et transparente

Dans le processus de réhabilitation des bâtiments, une attention particulière sera accordée à la phase de passation des marchés pour garantir un processus compétitif et transparent. Afin d’éviter toute ambiguïté, des règles strictes devront être suivies et l’UNOPS et le PNUD seront associés comme observateurs dans le processus de sélection. Dans la phase d’exécution des chantiers, un comité de contrôle de la qualité des travaux sera constitué et fixera le contenu et la fréquence des rapports à soumettre. Ce comité devra s’assurer de la conformité et de la qualité des matériaux utilisés, fournir des certifications et autoriser le paiement des factures.

Les gouverneurs des provinces ciblées par le projet pilote se sont réjouis lors de l’atelier de l’avancement du projet, mais Mme Aline Manirabarusha, gouverneur de la province de Muyinga, a souligné que « les fonctionnaires de l’État sont confrontés à la perte chronique des documents au niveau de l’administration centrale. Cette problématique pourra être solutionnée grâce à l’établissement des GUP. D’autre part, certains enseignants veulent parfois vérifier que leurs salaires ont bien été virés sur leurs comptes et ne parviennent pas à obtenir l’information. Le guichet unique leur permettra de résoudre ce problème ».

Claude Nahayo, gouverneur de Ngozi, a ajouté « compte tenu de ce que cela coûte au citoyen de Ngozi pour se rendre à Bujumbura, et parfois pour y séjourner,  afin d’y acquérir un papier, l’ouverture des services de ce guichet sera, assurément, un « Ouf » de soulagement pour les bénéficiaires ». L’ouverture des GUP prévue en juin 2015 devra donc simplifier la vie de nombreux citoyens burundais.

___________________________

[1] L’UNOPS est l’institution onusienne qui appuie les entités des Nations Unies dans la gestion durable des projets d’infrastructures et des achats. Il  améliore également les pratiques de mise en œuvre durable des bâtiments dans les domaines humanitaires.

 

 

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe