M. Adama Dieng, Conseiller Spécial de l'ONU, exhorte les parties au dialogue

1 juin 2015

© MENUB

Cet article est une reprise intégrale d'une page publiée par la MENUB

Au terme d'une visite de deux jours au Burundi, le Conseiller Spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la prévention du génocide, Adama Dieng, a appelé les parties à s'engager en faveur d'un dialogue constructif en vue de résoudre la crise actuelle et à adopter un ensemble de mesures consensuelles pour calmer les tensions.

Dans un communiqué de presse rendu public samedi dans la capitale burundaise Bujumbura, le Conseiller Spécial a exhorté le gouvernement à garantir le respect des droits de l'homme, y compris la liberté d'opinion et d'expression. A cet égard, il a souligné que l'absence de voix indépendantes, notamment à travers les médias non-étatiques, contribuait à augmenter les tensions.

Au cours de sa visite, M. Dieng s'est entretenu avec le Président burundais, les membres du gouvernement, les dirigeants des partis politiques et des représentants de la société civile, des médias et de la communauté internationale au sujet des tensions actuelles en cette période pré-électorale et de l'escalade de la crise politique.

Compte tenu du contexte historique des violences ethniques au Burundi et des craintes d'attaques contre les populations, fondées sur l'appartenance ethnique, le Conseiller Spécial a exhorté les parties burundaises à user de toute leur influence pour empêcher la propagation de rumeurs et d'actions susceptibles d'accroitre un risque de violence contre des individus ou groupes de personnes sur la base de leur affiliation politique, de leur appartenance religieuse, et de leur identité ethnique.

M. Dieng a souligné l'importance cruciale de garantir le respect des droits fondamentaux et l'Etat de droit, en particulier durant les périodes de fortes tensions, conformément aux obligations internationales du Burundi en matière de droit de l'homme.

Le Conseiller spécial du Secrétaire général a rappelé que le gouvernement du Burundi avait la responsabilité première de protéger les populations contre les atrocités criminelles.

Il a prévenu que les responsables de graves violations des droits et atrocités criminelles répondront de leurs actes devant les instances judiciaires nationales et / ou internationales compétentes, y compris, le cas échéant, devant la Cour pénale internationale, comme l'a souligné Fatou Bensouda, la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI), dans sa déclaration du 8 mai 2015 sur le Burundi.

Le Conseiller spécial du Secrétaire général a réitéré l'engagement de la communauté internationale, y compris des acteurs régionaux, à soutenir le Burundi dans ses efforts visant à assurer la paix et à créer les conditions propices à des élections libres et transparentes.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe