Mobiliser la population de Musenyi pour l’appropriation du projet éducatif « Ideas Box »

13 juil. 2015

© BSF / 2015 – BSF organise des rencontres avec les représentants des comités de gestions, des autorités et des directeurs d’écoles pour mobiliser et inviter la population à participer davantage aux activités ludiques, éducatives et culturelles offertes par les « Ideas Boxes ».

 

Par Aude Rossignol

Makamba - Il y a un an de cela, l’ONG Bibliothèque sans frontières (BSF) mettait en place, avec l’appui du PNUD[1], des médiathèques modulaires et mobiles appelées « IDEAS BOX » dans deux centres jeunes de la région de Makamba à Musenyi et Nyakazi. L’objectif de BSF était de permettre l’accès à la  culture et à l’éducation des populations isolées et marginalisées de ces communautés qui comprennent principalement des rapatriés, déplacés, et ex-combattants, mais également les membres extrêmement démunis des communautés hôtes. Les animateurs de BSF ont, en collaboration avec des associations locales, animé et fait vivre ces lieux pour permettre à tous, petits et grands, d’apprendre et de développer une culture de paix.

Après douze mois de fonctionnement, le succès de ces deux médiathèques est au rendez-vous, et ce malgré la crise que traverse actuellement le Burundi. Elles proposent à plus de 1500 abonnés une bibliothèque en français, swahili et kirundi, des tablettes électroniques comportant une série d’ouvrages divers, des jeux éducatifs, des ordinateurs avec des modules d’apprentissages, un cinéma mobile, et de nombreux livres pour enfants. Cette oasis de savoir a été accueillie avec joie par la population locale qui n’a jamais eu la chance d’accéder à de tels outils éducatifs culturels, ni une telle ouverture sur le monde.

BSF déploie désormais ses efforts pour que la gestion du projet soit reprise par les organisations locales, et s’apprête à remettre les équipements éducatifs et culturels aux communautés, tout en impliquant les autorités locales pour assurer une meilleure pérennité et l’appropriation locale du projet.

Pour parvenir à la réalisation de ce nouvel objectif, BSF a commencé à déployer une stratégie de mobilisation en quatre temps : i) rencontrer les représentants des comités de gestions, des autorités et des directeurs d’écoles pour mobiliser et inviter la population à participer davantage aux activités prévues dans le contenu des « Ideas Boxes » ; ii) Préparer la mise en œuvre d’un programme spécifique pour les jeunes pendant la période des vacances scolaires, afin d’augmenter l’impact de l’éducation informelle, de la protection de l’enfance et renforcer les liens communautaires entre rapatriés et populations hôtes ; iii) BSF prévoie également de se rapprocher de Play International, une ONG également soutenue par le PNUD, afin de mettre en place un programme pilote commun d’activités complémentaires mêlant sport, éducation et culture. Play International assurera la continuité du travail d’animation des centres jeunes construit avec l’appui du PNUD dans la région de Makamba ; iv) en juillet, des activités culturelles ludiques sont organisées à Musenyi pour accroître l’affluence et montrer à la population tout l’intérêt des Ideas Boxes mises à leur disposition. Il s’agira également lors de ces activités d’identifier les leaders qui pourront être associés à l’encadrement de ces activités.

Dans les semaines à venir les équipes de BSF et de PLAY INTERNATIONAL vont préparer la mise en place d’un comité local de gestion et l’identification d’un groupe d’animateurs pour gérer les Ideas Boxes de Musenyi. Au centre de Nyakazi, qui avait bénéficié également d’Ideas Boxes, une bibliothèque sera laissée sur place pour que les populations puissent continuer à bénéficier d’un minimum d’appui en documentation. Cette bibliothèque sera gérée par un comité de femmes.

Le PNUD continue de soutenir les activités de BSF qui sont plus que jamais cruciales pour maintenir la paix et la cohésion de ces communautés et les mener sur le chemin de la résilience et la pérennité de ces activités éducatives.

 

 

______________________________________

[1] Ce projet fait partie des activités de réintégration et de développement local du PNUD Burundi, comprenant le Programme d’appui à la mise en convergence territoriale et l’engagement pour le développement humain (PACTE) ; et le Programme d’appui à la consolidation de la stratégie nationale de réintégration socio-économique des personnes affectées par le conflit (PACSNAR).

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe