Changer les comportements pour valoriser la femme et lui donner sa juste place au sein de la société

8 mars 2016

© PNUD Burundi / 2016 – À l’occasion des cérémonies de la Journée internationale de la Femme à Bubanza, Mme Natalie Boucly, Directrice pays du PNUD au Burundi avait revêtu le pagne officiel de la Journée.

Les célébrations de la Journée de la Femme se sont déroulées cette année, au Stade de Bubanza sous le haut patronage de la première Dame, Son Excellence Madame Denise Nkurunziza. Le thème retenu cette année était «Burundi 50-50, d’ici 2025, bâtissons un environnement favorable à l’égalité des sexes ». Sous une pluie battante, qui ne les a pas découragés pour autant, les associations de femmes fonctionnaires de l’État, des secteurs parapublic et privé, membres des associations communautaires mixtes de développement local dont les agriculteurs, les éleveurs, les artisans, les apiculteurs, les bouchers, ainsi que des membres des corps de défense et de sécurité, ont défilé devant un aéropage d’officiels composés de représentants du Gouvernement, du Sénat et du Système des Nations Unies, venus à Bubanza pour l’occasion.

Les danseurs,  les tambourinaires et une petite troupe de théâtre étaient également au rendez-vous pour agrémenter les cérémonies. La troupe théâtrale a été la première à retenir tout  l’attention du public, provoquant  des rires et des applaudissements. Jouant les scènes de la vie quotidienne de la société burundaise, les comédiens ont montré notamment les divergences de vues au sein d’un couple : certains  hommes ne souhaitant pas laisser leurs épouses participer aux associations et d’autres  les y encourageant, le tout  illustré par des dialogues pleins d’humour et de réalisme, une façon efficace de faire passer un nombre de messages sur l’égalité des sexes. La foule nombreuse scandait  les slogans du jour, vantant le rôle de la femme burundaise, pilier de la famille et du développement, et appelant la femme à mener son propre combat pour conquérir son juste rang dans la société.

Les messages officiels  ont convergé sur la nécessité de parvenir à un changement de comportement pour rendre à la femme burundaise sa vraie valeur dans la société. La première Dame a demandé aux Burundais de changer leur comportement pour que la femme burundaise soit valorisée et considérée et que les femmes et les filles aient une place dans tous les secteurs de la vie nationale. Au Burundi, « les femmes représentent environ 53 % de la population et leur rôle reste incontournable dans le développement des ménages et du pays », a-t-elle précisé.

En guise de reconnaissance des efforts déployés par la première Dame,  les femmes de la commune de Bubanza lui ont offert une génisse  qu’elles ont nommée « Girijamb - Prenez la parole ». À son tour, la première Dame  a remis de l’aide alimentaire composée de riz et de haricots aux personnes vulnérables, dont des veuves âgées. Cinq femmes, qui se sont  démarquées dans différents secteurs de la vie du pays, ont reçu avec joie et fierté des diplômes d’honneur des mains de la première Dame.

Pour sa part, Mme Menedore  Nibaruta, représentante nationale du Forum des femmes s’est réjouie du pas déjà franchi vers l’égalité des sexes.  Elle a demandé que la journée du 8 mars soit désormais inscrite sur la liste des fêtes nationales. Les  femmes sont aujourd’hui représentées à hauteur de 35 % à l’Assemblée nationale, 48 % au Sénat et à plus de 30 % au gouvernement. Sur 3002 chefs de collines, 1003 sont des femmes. Trois gouverneurs de province sur 18 sont des femmes, tandis que 32 % des administrateurs communaux sont … des administratrices. Les femmes venues à la fête sont unanimes : la femme n’occupe pas encore la place qu’elle mérite, elle doit occuper au moins 50 % des strapontins dans les administrations publiques et dans diverses autres  instances de développement.

Rappelant que le changement s’acquiert plus par l’exemple que par les slogans, M. Paolo Lembo, Coordonnateur Résident a.i du Système des Nations Unies et Représentant  Résident a.i du PNUD au Burundi, a appelé l’autorité nationale de nomination à favoriser les femmes qui n’occupent que 17 % des postes de décision à l’administration publique. Pour Paolo Lembo, le pays doit poursuivre son engagement sur la voie de l’égalité du genre et de l’autonomisation des femmes de façon ferme. Il a ainsi plaidé pour l’avancement rapide de la loi sur les successions, les régimes matrimoniaux et les libéralités.  Selon lui, une étape significative serait accomplie si le pays ratifiait le Protocole facultatif  à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et le Protocole à la Charte Africaine des droits de l’Homme et des peuples relatif au droit des femmes en Afrique, notant que le Burundi a ratifié ladite Convention et la Charte africaine des droits de l’homme et des peuple.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe