Le PNUD et le Burundi partenaires d'un développement économique local inclusif et sensible au genre

28 mars 2017

© PNUD Burundi / Patrice Brizard / 2017 - La Représentante résidente a.i du PNUD, Mme Natalie Boucly, et la Ministre du Développement communal, Mme Jeanne d’Arc Kagayo, à l’entrée du comité de pilotage destiné à valider le Plan de travail 2017 du Programme d’appui à la convergence territoriale et l’engagement (PACTE) soutenu par le PNUD.

 

Par Aaron Nsavyimana

Bujumbura – Réunis en Comité de pilotage, le PNUD et le gouvernement du Burundi, par la voix de la Ministre du Développement communal, Mme Jeanne d’Arc Kagayo, ont validé le Plan de travail annuel (PTA) 2017 du Programme d’appui à la convergence territoriale et l’engagement (PACTE). Le PNUD appuie ce programme pour soutenir les efforts du gouvernement en matière de bonne gouvernance et de développement humain local.   

Le programme PACTE, opérationnel dans les provinces de Makamba, Rumonge et Bujumbura, jette un pont entre la phase de réintégration post conflit et le passage vers le développement économique local. Il sert d’outil de prise de décision et de de mise en place de la politique nationale de décentralisation, et de la stratégie de Développement économique local (DEL) du ministère du Développement communal.

Pour la Ministre du Développement communal, Mme Jeanne d’Arc Kagayo, « le programme est plus qu’opportun et constitue un puissant levier de promotion de la croissance économique, de l’égalité sociale, de la construction et de la consolidation de la paix ; et de la protection de l’environnement à l’échelon local ».

Les activités du programme sont alignées sur les orientations du gouvernement et visent le développement économique local à travers la promotion des coopératives rurales, l’insertion des populations pauvres ; la promotion des Activités génératrices de revenus (AGR) et le renforcement des activités des acteurs locaux.  La Ministre s’est déclarée ainsi « très satisfaite des progrès accomplis dans la mise en œuvre de la politique de décentralisation grâce au Programme PACTE ». En effet, Il contribue « à la lutte contre la pauvreté en s’inscrivant en droite ligne des stratégies de développement du pays tels que la vision 2025 et le Cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté (CSLP) », a-t-elle ajouté.

En 2016, en plus de doter les communes d’outils de gestion destinés à renforcer leurs capacités, parmi lesquels la maitrise de l’ouvrage communal, le programme PACTE a facilité : l’évaluation des plans communaux de développement communautaire (PCDC) ; l’octroi de crédits et la génération de revenus à 1916 bénéficiaires, dont 1288 femmes ; la création de 16 308 emplois et permis l’accès aux activités de subsistance à 39 246 personnes.

Vingt-neuf communes ont également élaboré leurs nouveaux plans communaux de développement communautaire. Le PACTE concentrera ses efforts sur le renforcement du rôle actif des collectivités locales en privilégiant le développement des chaines de valeur concourant à la réduction de la pauvreté ; la promotion de l’entrepreneuriat à travers les filières porteuses, l’insertion financière, le développement de la localité, la maitrise d’ouvrage et le renforcement des capacités de rentabilisation des potentialités humaines.

La représentante résidente a.i du PNUD, Mme Natalie Boucly, a félicité Mme Jeanne d’Arc Kagayo pour le pas déjà franchi par son Ministère et réitéré l’engagement du PNUD à soutenir la politique de décentralisation du Burundi.

Plaidoyer pour la mise à l’échelle nationale du programme PACTE

Plaidoyer de la Ministre du Développement communal, Mme Jeanne d’Arc Kagayo,pour la mise à l’échelle nationale du programme PACTE© PNUD Burundi / Patrice Brizard / 2017 - La Ministre du Développement communal, Mme Jeanne d’Arc Kagayo, plaide, se félicite du succès des projets inscrits dans le plan triennal de développement économique local, car ils donnent un élan très important à la mise en œuvre de la stratégie du développement économique local.

« Les projets inscrits dans le plan triennal de développement économique local donnent un élan très important à la mise en œuvre de la stratégie du développement économique local », a déclaré la Ministre Jeanne d’Arc Kagayo. « Avec l’appui du PNUD, seul partenaire à soutenir le programme, le succès dans la mise en œuvre de ces projets stimule la venue de nouveaux intervenants afin de parvenir à une mise à l’échelle du programme à l’ensemble du pays tout entier », a-t-elle ajouté

La Ministre a apprécié le dynamisme du partenariat entre le PNUD et son Ministère, qui se « voit accompagné jour après jour par le PNUD par le soutien de toutes les activités et initiatives de développement. C’est vraiment un partenariat très solide ».

Pour rappel ; Le PNUD est le premier partenaire technique et financier à s’engager dans l’élaboration des plans communaux de développement communautaire.  L’élaboration et la mise en œuvre de ces plans communaux impactent concrètement la vie des populations à travers la création d’emplois et la génération de revenus, notamment  via entre autres les activités agropastorales, artisanales,  commerciales, les métiers et les services.