L’Université du Burundi et le PNUD partenaires pour renforcer la qualité de la formation, l’orientation professionnelle et la recherche

6 juin 2017

© PNUD Burundi / Patrice Brizard / 2017 - Madame le vice-recteur de l’Université du Burundi (UB), Rosalie Bikorindagara, et l'Économiste principal du PNUD au Burundi, Ernest Bamou, s’échangent la Convention de partenariat entre le PNUD et l'Université du Burundi. Cette signature a précédé l'ouverture des travaux d’un atelier de renforcement des capacités nationales en modélisation économétrique qui s’est tenu du 5 au 10 juin 2017.

 

Par Patrice Brizard

Bujumbura – Signature lundi 5 juin d'une Convention de partenariat entre l'Université du Burundi et le PNUD, afin de renforcer les capacités de l’Université en matière de formation, d’orientation professionnelle et de recherche. Cette convention s’inscrit dans le cadre d’une tradition ancienne de coopération entre le PNUD et les universités. La cérémonie, qui s'est tenue dans l'Amphithéâtre N°10 de l'Université, a précédé le début des travaux d'un atelier de renforcement des capacités nationales en modélisation économétrique, appuyé par le PNUD en collaboration avec la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED).

« La vie des populations peut être améliorée par des politiques économiques et sociales affinées et une meilleure allocation des ressources », s’est exprimé M. Ernest Bamou, Économiste principal au PNUD, « surtout qu’elles sont de plus en plus rares et limitées », a-t-il ajouté. « Une meilleure efficience dans la maîtrise des techniques quantitatives d’allocations scientifiques des ressources est à ce titre un gage d’une évolution positive du pays vers l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) tels que fixés dans le cadre de la priorisation nationale desdits objectifs, et comme le préconisent les textes fondateurs des Nations Unies ».

« Cette collaboration entre le PNUD et l’Université va nous servir en ce qui concerne la formation, l’équipement et la recherche », a fait savoir Rosalie Bikorindagara, vice-recteur de l’Université du Burundi, indiquant que si l’UB dispose de matériel, celui-ci n’est pas en suffisance. La vice-recteur espère donc une amélioration de la dotation en équipements de l’Université, grâce à cette collaboration avec le PNUD.

Pour Ernest Bamou, « cet accord établit les principes généraux qui vont guider au cours des cinq prochaines années la coopération entre le PNUD et l’UB. Il sera complété au fur et à mesure de l’identification des actions concrètes par des accords spécifiques afin de préciser les modalités de mise en œuvre de ces actions ».  Il a ajouté que « ce partenariat, et les différentes interventions qui vont être déployées dans ce cadre, vont permettre au monde universitaire et de la recherche d’être davantage impliqués dans la recherche des solutions appropriées à toutes les questions et défis de développement qui se posent au Burundi ».

La CNUCED était associée au PNUD pour rendre possible la tenue d’un atelier dans le cadre du ‘Acting as One’ préconisé comme principe de mise en œuvre des activités du Système des Nations Unies (SNU) à travers le monde. Cet atelier, qui s’adressait essentiellement aux chercheurs burundais des universités publiques et privées, des centres de recherche, des institutions gouvernementales impliquées dans la recherche sur les politiques économiques, du secteur privé, ainsi que de la société civile, avait pour objectif d’améliorer les connaissances des participants et de renforcer leurs capacités en matière de conception des politiques économiques adaptées à la résolution des problèmes et préoccupations des populations burundaises de l’heure, de même que leurs capacités de suivi et d’évaluation des politiques mises en place à ce sujet. À ce titre, le Dr Janvier NKURUNZIZA, Responsable de la section de recherche et d'analyse sur les produits de base à la CNUCED, était le principal animateur de cet atelier et fait office de facilitateur tout au long des six jours qu’a duré l’atelier. Il a notamment fourni aux participants les outils empiriques nécessaires à l’analyse des problématiques liées aux produits de base. Plus particulièrement, des outils visant à renforcer les compétences des participants en modélisation économétrique, comme l’utilisation du logiciel de statistique Stata.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe