Renforcer les capacités de gestion des performances et le leadership féminin dans l'administration publique

10 nov. 2017

© PNUD Burundi/Aaron Nsavyimana/2017 - L’existence d’incohérences au niveau du fonctionnement de certaines institutions publiques a motivé la mise en œuvre du PNRA afin d’accompagner l’appropriation de la politique de management des performances, et favoriser l’égalité entre les sexes dans l’administration publique burundaise.

Par Aaron Nsavyimana

Bujumbura – Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi, avec l’appui du PNUD, a organisé du 07 au 09 novembre 2017, un atelier de renforcement des capacités sur la gestion des performances dans le secteur public et le leadership féminin. Cet atelier, qui a été ouvert par le premier Vice-président de la République du Burundi, Son Excellence M. Gaston Sindimwo, était dédié tout spécialement aux leaders féminins de l’administration publique burundaise. Il s’inscrivait dans le cadre des activités du Programme national de la réforme de l’administration publique (PNRA), appuyé par le pNUD, et qui vise à capitaliser les acquis des réformes déjà envisagées selon quatre axes, à savoir : améliorer la capacité de direction et de conception du gouvernement burundais ; améliorer les principes de gestion des agents publics autour des valeurs d’équité, de transparence et de performance ; mettre la performance de l’administration au service des citoyens ; ainsi que la création des conditions du développement des Technologies de l’information et de la communication (TIC) au service des citoyens.

D’après le Ministre, M. Sindimwo, le diagnostic de l’administration publique burundaise a conclu à l’existence de d’incohérences ou chevauchements au niveau du fonctionnement de certaines institutions publiques. Incohérences qui évidemment ont une incidence négative sur le fonctionnement de l’État burundais en tant que système administratif global. Cet état des lieux a motivé la mise en œuvre du PNRA afin d’accompagner l’appropriation de la politique de management des performances, et favoriser l’égalité entre les sexes dans l’administration publique burundaise.

« Il s’agit d’intégrer la dimension genre dans les outils d’évaluation et de veiller à l’égalité entre les sexes dans la formation des coaches », a indiqué le premier Vice-président, ajoutant que « la gouvernance en conditions normales de développement ne peut ignorer ni noyer la préoccupation de l’équilibre du genre dans l’opérationnalisation des réformes, si nous voulons garantir à notre société un avenir meilleur ».

Selon le Ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi, M. Félix Mpozeriniga, le PNRA a pour vision d’asseoir une administration publique qualifiée, performante, orientée vers l’intérêt et le service au citoyen. Il propose ainsi 35 actions pour améliorer l’action de l’État. « La Politique de gestion de performance dans le secteur public (PGPSP) honore l’engagement du gouvernement de promouvoir une nouvelle mentalité et un nouveau comportement dans l’administration publique, axé sur l’évaluation continue des performances par rapports aux objectifs fixés et sur la gestion des résultats afin de consolider la culture de recevabilité ».

M. Mpozeriniga a indiqué que la participation de la femme dans les différentes réformes administratives, politiques, sociales et économiques reste capitale, de même que leur dynamisme dans la construction et le développement du pays. Il a également rappelé le rôle prépondérant de la femme dans la gouvernance administrative et le développement.

Le Directeur pays a.i. du PNUD, M. Adama Bocar Soko, a indiqué que depuis le début de la mise en œuvre du PNRA en 2013, « le PNUD a résolument apporté son concours technique et financier, considérant, plus que jamais, que le Burundi avait besoin d’une administration solide sur laquelle s’appuyer pour relever les défis auxquels il est confronté, à l’instar des autres pays en développement ».

M. Adama Bocar Soko a particulièrement insisté sur l’accompagnement par le PNUD d’une telle initiative du gouvernement, innovante, et qui vise à rapprocher les services administratifs des populations à travers, par exemple, la création des Guichets uniques provinciaux (GUP). Leur mise en fonctionnement, imminente dans cinq provinces pilotes, devrait permettre aux citoyens burundais d’obtenir les principaux documents administratifs, tels que passeport, carte de la Communauté économique des pays des Grands lacs (CEPGL), un extrait de casier judiciaire ou le laisser–passer, sans avoir à se déplacer systématiquement à Bujumbura comme c’est le cas actuellement.

Il a également souligné que l’égalité entre les sexes et l’autonomisation de la femme sont au cœur du mandat du PNUD visant un monde plus équitable et plus durable. Cela se traduit par l’intégration transversale du genre dans tout son programme et la mise en œuvre d’une initiative particulière de certification des bureaux de pays. « Cette approche reflète également celle de l’agenda 2030 qui considère l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes comme une base nécessaire pour un monde pacifique, prospère et durable ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe