Capitaliser sur les résultats du relèvement communautaire et ouvrir la voie du développement durable

20 févr. 2014

Bujumbura, Burundi - L’atelier régional organisé par le PNUD, à Bujumbura du 17 au 19 février 2014, sur le passage du relèvement communautaire au développement local durable a été accueilli par une centaine de participants venus des pays de la sous-région, d’Afghanistan, de Bosnie et d’Italie comme une opportunité unique d’échange d’expériences et de discussions. Celles-ci ont été vectrices d’inspiration pour assurer un développement centré sur la personne humaine. Les délégations étrangères ont fortement apprécié l’opportunité de se rendre à Nyamabere et Isale (Bujumbura Rural) pour découvrir des projets de réintégration communautaire soutenus par le PNUD Burundi.

À l’issue de l’atelier, organisé pour élaborer des passerelles efficientes et innovante entre le relèvement communautaire et le développement durable dans la région des Grands Lacs, les participants ont rédigé une déclaration finale. Ils ont salué dans celle-ci le fait qu’au cours de cet atelier ils ont commencé à capitaliser sur les bonnes pratiques et les défis spécifiques au développement local avec pour objectif prochain l’établissement d’une feuille de route précise.

Lors de son discours de clôture, Mme Clotilde Niragira, ministre de la Solidarité nationale des Droits de la personne humaine et du Genre, a relevé qu'« au Burundi, le processus de réintégration et de relèvement communautaire n’est pas encore totalement achevé. Ce dernier continue d’être mené parallèlement aux projets de gouvernance et de développement local durable ».

Ce forum s’est tenu à une période où la situation globale et sécuritaire enregistre des progrès dans la région des Grands Lacs. Le moment est donc opportun pour renforcer le secteur du relèvement communautaire, en tant que contribution majeure sur la voie du développement local et d’une paix durable dans la région.

Les conclusions de cet atelier mentionnent que le relèvement communautaire constitue, du fait de ses composantes, une solide fondation pour un développement durable. Ont été relevé comme facteurs à prendre en compte dans tout processus de relèvement communautaire :

  • l’importance du contexte spécifique ;
  • la programmation basée sur les expériences prenant en compte la culture et les traditions ;
  • la planification participative ;
  • la création de la propriété ;
  • le dialogue pour développer et renforcer la confiance ;
  • le développement des capacités à plusieurs niveaux ;
  • les partenariats avec les acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux , ainsi que d’autres formes de coopération entre le gouvernement, les autorités locales, la société civile, le secteur privé, les bailleurs de fonds et les autres acteurs.

Les participants se sont accordés sur la nécessité d’utiliser l'innovation pour stimuler le développement local. A cet effet, il est envisagé de prioriser les mécanismes Sud-Sud et triangulaires, la coopération décentralisée, les partenariats public-privé et d’autres initiatives de mise en réseau innovantes pour approfondir l’impact des efforts coordonnés en soutien au développement local.

Dans la même voie, l’atelier a inscrit à l’agenda l'établissement d’un forum semestriel qui réunira les différents acteurs pour un meilleur suivi et une coordination efficaces dans la mise en œuvre des innovations permettant la transition du relèvement communautaire vers le développement local. Ce forum constituera une plate-forme privilégiée où seront noués des partenariats avec les organismes africains et internationaux ; un espace important pour instaurer la confiance et renforcer la capacité des différentes parties prenantes.

Inspiré par les fructueux échanges de cet atelier régional, le bureau du PNUD Burundi lancera officiellement en mars son nouveau programme de développement local.

Veuillez trouver annexé au présent communiqué de presse la déclaration finale de l’atelier.

Pour de plus amples informations :

Aude Rossignol, Spécialiste en communication PNUD Burundi
Tél. : +257 22.30.11.05 – Mobile : +257 71.192.426
Courriel : aude.rossignol@undp.org

Aaron Nsavyimana, Associé à l’information PNUD Burundi
Tél. : +257 22.30.11.06 – Mobile : +257 78.936.225
Courriel : aaron.nsavyimana@undp.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe