Lancement d'une coopération horizontale avec Singapour visant le développement du plan directeur de Bujumbura

27 mai 2014

Signature de l'accord de partenariat visant le développement du plan directeur de Bujumbura à l’horizon 2040. De gauche à droite : Xavier Michon, Directeur pays du PNUD au Burundi, le ministre de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et de l'Urbanisme (MEEATU) du Burundi, Jean Claude Nduwayo et le Directeur général de Singapore Cooperation Enterprise (SCE) de Singapour, Kong Wy Mun.


La généralisation du fait urbain à Bujumbura constitue une caractéristique marquante de l'évolution contemporaine du peuple burundais. Aujourd'hui, même si seulement un Burundais sur dix est un citadin, la ville de Bujumbura abrite à elle seule près des trois quarts de la population urbaine du pays. Malgré les faibles migrations rurales-urbaines et le faible taux d’urbanisation au niveau national, il se manifeste un phénomène de développement urbain de la ville de Bujumbura qui reçoit la grande majorité des migrations. Il est prévu que la proportion de population résidant à Bujumbura continuera à augmenter dans les prochaines décennies. Ce processus d'urbanisation de la capitale est inéluctable : la question n'est pas d'imaginer inverser ou même freiner ce processus. L'enjeu actuel est bien de gérer le développement de la capitale burundaise et de ses habitants.

Partant de ce constat, le ministre de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et de l'Urbanisme (MEEATU) du Burundi, Jean Claude Nduwayo, le Directeur général de Singapore Cooperation Enterprise (SCE) de Singapour, Kong Wy Mun, et Xavier Michon, Directeur pays du PNUD au Burundi, ont procédé à la signature d’un accord de coopération horizontale portant sur le projet de développement du plan directeur de Bujumbura à l’horizon 2040.

La signature de cet accord reflète la conviction des trois partenaires que la coopération horizontale représente un vecteur important pour la promotion de solutions et d’alternatives aux politiques de développement, aux expériences politiques et aux innovations institutionnelles dans les domaines de la croissance inclusive, de l’insertion sociale, de la protection sociale et de l’innovation technologique. « Nous mettons en place des passerelles entre les communautés de planificateurs et gestionnaires du développement urbain dans le monde entier grâce à une coopération unique horizontale », a déclaré Xavier Michon. « Le transfert de connaissances et d'expertise de Singapour contribuera à la promotion d’un développement humain et d'une société burundaise en harmonie avec son milieu urbain ».

La cérémonie s’est déroulée le 27 mai au siège du SCE à Singapour, en présence du maire de la ville de Bujumbura, Saïdi Juma,  du Secrétaire permanent du ministère des Relations extérieures et de la Coopération internationale, l'Ambassadeur Albert Shingiro, et du Conseiller principal du président de la République, Jean-Jacques Nyenimigabo, rappelant que le gouvernement du Burundi a adressé une requête auprès du PNUD pour le projet de développement du plan directeur de Bujumbura. « La ville de Bujumbura est confrontée à une urbanisation rapide et continue, qui a pour conséquence une dégradation du cadre de vie urbain », a rappelé Jean Claude Nduwayo. « Notre position géostratégique dans la région de Grands Lacs et la proximité du lac Tanganyika sont parmi les éléments distinctifs de notre capitale. La proposition du plan directeur permettra à nos propres citoyens, mais aussi aux visiteurs étrangers, de découvrir le plein potentiel de Bujumbura ».

Pour une durée de 14 mois, ce projet sera mis en œuvre dans la ville de Bujumbura, par la SCE et le gouvernement burundais, avec l’appui du PNUD, en vue d‘optimiser la planification de la ville pour une occupation concertée, rationnelle et harmonieuse de l’espace en prenant en compte des impératifs à la fois économiques, sociaux et environnementaux. « En une génération, Singapour est devenue une puissance économique et financière, avec un indice de développement humain parmi les plus élevés du monde » a ajouté Kong Wy Mun. « Après les résultats positifs obtenus dans le cadre d’une collaboration horizontale avec plusieurs pays en voie de développement, nous nous réjouissons de partager notre expérience en terme de planification urbaine avec le Burundi ».

Le Projet de révision du plan directeur d’urbanisme de Bujumbura a pour but de concrétiser la volonté du PNUD de focaliser son action sur des interventions innovantes orientées vers le développement en vue d’appuyer le pays dans sa transition vers la paix et le développement durables.
 « La révision du plan directeur de Bujumbura vient à point nommé car nous savons tous que la capitale Burundaise souffre des conséquences d’une urbanisation que sont la lutte contre les inondations, les problèmes environnementaux, la mobilité urbaine, pour ne citer que ces quelques défis », a indiqué Xavier Michon. « Le plan directeur a pour but de valoriser et libérer le grand  potentiel de développement de Bujumbura », a-t-il relevé. « Cependant, cet exercice ne pourra se faire sans un fort engagement du gouvernement (du Burundi) qui devra veiller à une bonne coordination entre les différents ministères, le secteur privé, et la société civile, car la planification urbaine implique différents acteurs ».

À propos de Singapore Cooperation Enterprise (SCE) :

Le SCE est un organisme des ministères du Commerce et de l'Industrie, et des Affaires Etrangères de Singapour qui a pour mandat de répondre efficacement aux demandes de partenaires étrangers qui veulent capitaliser sur l'expérience de développement de Singapour. http://www.sce.gov.sg

À propos du projet de développement du schéma directeur de Bujumbura  du PNUD :

Le projet, qui sera en Juin 2014, apportera un soutien technique et financier pour la formulation du schéma directeur de la capitale Burundaise. Le projet sera mis en œuvre en suivant les lignes directrices du Cadre de Coopération Sud-Sud du PNUD, et comptera avec l’expertise technique du SCE par le biais d’un mécanisme de coopération horizontale.

Pour plus d'information, merci de contacter :

Aude Rossignol, chargée de communication PNUD
Tél. : 711 924 26
Courriel : aude.rossignol@undp.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe