AVIS AUX MÉDIAS - L’Afrique doit élaborer une feuille de route commune pour combattre le commerce illégal des espèces sauvages

22 avr. 2015

Les chefs d’État et les décideurs africains se réuniront à la Conférence internationale sur le commerce illégal de la faune et de la flore sauvages en Afrique qui se tiendra du 27 au 30 avril à Brazzaville. Ils élaboreront un plan commun en vue de mettre fin au commerce illégal de la faune et de la flore sauvages sur le continent.

La valeur monétaire de la criminalité liée aux espèces sauvages, à savoir la faune et la flore, qui se traduit par l’exploitation, le braconnage et le trafic d’un grand nombre d’animaux, représente entre 70 et 213 milliards de dollars par an, selon les estimations de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et INTERPOL. Le commerce illégal des espèces sauvages est source d’insécurité et attise les conflits et la corruption. Outre le braconnage et l’exploitation illégale, ce trafic prive les pays de leurs biens, il affaiblit l’état de droit et divise les sociétés. Le commerce illicite des espèces sauvages détruit également la biodiversité et les écosystèmes, menaçant l’approvisionnement en nourriture et en eau et sapant les moyens de subsistance de millions de personnes en Afrique.

Organisée par le gouvernement de la République du Congo et la Commission de l’Union africaine (CUA), en partenariat avec le PNUE et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Conférence s'appuie sur les résultats obtenus par les Conférences de haut niveau sur le commerce illégal d’espèces sauvages tenues à Londres et à Kasane. Elle succède au 23ème Sommet de l’Union africaine, qui a exhorté les nations africaines à appliquer des approches fondées sur la tolérance zéro, à prendre des mesures visant à renforcer les lois et les politiques et à faire participer les communautés à la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages et les activités criminelles connexes. La Conférence s’efforcera d’élaborer une stratégie à l’échelle de l’Afrique et un plan d’action connexe sur le commerce illégal de la faune et flore sauvages, qui seront examinés au prochain Sommet de l’Union africaine.

Thème :          Conférence internationale sur le commerce illégal de la faune et la flore
                       sauvages en Afrique
Date :            
27 au 30 avril 2015
Lieu :             
Palais des Congrès, Brazzaville, République du Congo

Participants :

  • Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo
  • Chefs d’État et Présidents des communautés économiques régionales
  • Ministres en charge de la protection de la faune
  • M. Tumusiime Rhoda Peace, Commissaire de l’Union africaine chargé de l’économie rurale et de l’agriculture
  • M. Ibrahim Thiaw, Directeur exécutif adjoint du PNUE
  • M. Anthony Ohemeng-Boamah, Coordonnateur résident de l’ONU et Représentant résident du PNUD au Congo

Opportunités pour les médias :

27 avril (matin) : M. Henri Djombo, Ministre de l’Économie forestière et du Développement durable de la République du Congo, Cérémonie d’ouverture
30 avril (après-midi) :
Conférence de presse
30 avril :
Cérémonie officielle d’incinération des réserves de bois et de l’ivoire illégaux du Congo

Contacts

Pour obtenir plus d’informations ou des interviews auprès des médias,
veuillez contacter :

M. Barthelemy Moussoki, Sous-comité de la communication, Congo,
courriel : gmoussoki@yahoo.fr,
tél. : +242 055707259

M. Molalet Tsedeke, Coordonnateur du Centre des médias, CUA,
courriel :MolaletT@africa-union.org  

M. Mohamed Atani, Attaché de presse régional, PNUE,
tél. : +254 727531253,
courriel :mohamed.atani@unep.org

M. Nicolas Douillet, Chargé de la communication, PNUD,
tél. : +1 (917) 701-1520, 
courriel : nicolas.douillet@undp.org

Site Web de la Conférence : http://www.conf-labff-brazza.org
Twitter : @conf_labff_braz

Suivez la Conférence sur le commerce illégal  de la faune et de la flore sauvages en Afrique  sur Télé-Congo et Canal+ Afrique (chaîne 145), @conf_labff_braz, @UNEP, @UNDPAfrica, and @AfricanUnion

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe