Bientôt un nouveau centre sur l'état de droit en Afrique

5 juin 2015

Les nations d'Afrique de l'Ouest et du Maghreb s’engagent à renforcer la coopération régionale en vue de renforcer les systèmes de justice et d’éradiquer la corruption

 

Dakar, Sénégal – Le Sénégal accueillera un nouveau centre régional de formation pour les fonctionnaires et les experts juridiques, annoncé le 4 juin lors de la clôture d'un sommet des ministres de la Justice de l'Afrique de l’Ouest et du Maghreb.

La conférence a été organisée conjointement par le Gouvernement du Sénégal, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Qatar, qui a annoncé la création du centre et a déclaré qu'il s’engageait à le financer.

Le centre formera des législateurs, des responsables gouvernementaux et des experts juridiques sur la façon de créer des politiques plus efficaces et des mesures concrètes pour lutter contre la corruption, tout en construisant des systèmes de justice équitables, transparents et efficaces.

Les participants à la conférence se sont engagés à approfondir leur collaboration régionale en vue : d’améliorer les institutions juridiques; d’accroître l'accès à la justice des groupes vulnérables, notamment les femmes et les filles; d’améliorer la collecte des impôts tout en simplifiant et en rendant plus transparents les budgets; et de décentraliser la lutte contre la corruption.

Pour Maitre Sidiki Kaba, Ministre de la Justice du Sénégal, il est important que les Etats africains «s’engagent à créer des espaces pour des consultations approfondies avec la société civile et à poursuivre des partenariats régionaux et mondiaux visant à développer et à promouvoir des initiatives conjointes pour le renforcement de l’état de droit ».

Chaque année, l'Afrique perd jusqu'à 60 milliards de dollars à cause de la fraude et de l'évasion fiscale, limitant les investissements essentiels dans les nouveaux secteurs économiques, les infrastructures et les services sociaux. 

La corruption a poursuivi sa progression face à l’insuffisance des mécanismes de surveillance, de mise en application des lois et de coordination transfrontalière. 

« Cette tragédie est d’autant plus pernicieuse que la corruption, tout en étant une ponction indue,  j’allais dire un hold-up sur le financement du développement, sape aussi  les fondements de l’état de droit et  alimente les pratiques mafieuses, le terrorisme et les conflits; et hypothèque la paix et la sécurité, » a dit Abdoulaye Mar Dieye, Directeur du Bureau régional du PNUD pour l’Afrique.

Un récent rapport du Groupe de haut niveau sur l'agenda post-2015 a souligné que l'état de droit est essentiel au maintien de la paix et de la stabilité, au respect des droits humains, à la protection des libertés civiles, et au développement durable. 

Beaucoup de pays africains ont signé des conventions internationales et régionales sur la primauté du droit. Cependant, leur mise en œuvre fait face à des défis importants, tels que l'exclusion, le népotisme, les conflits et la criminalité transnationale.

Pour plus d’informations, contactez


PNUD Sénégal
: Ngone Sow, Chargé de communication,
Courriel : ngone.sow@undp.org
Tél. : 221-775699605

PNUD New York : Nicolas Douillet, Spécialiste en communication
Courriel : nicolas.douillet@undp.org,
Tél. : +1 (212) 906-5937

Twitter : @PNUDSenegal - Hashtags : #goodgovernance #ruleoflaw

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe