Lancement du Rapport mondial sur le développement humain 2016 au Burundi

25 juil. 2017

© PNUD Burundi / Patrice Brizard / 2017 - Le Représentant résident du PNUD, Dr Garry Conille remet le Rapport mondial sur le développement humain 2016 au représentant du Ministre à la présidence chargé de la Bonne gouvernance et du Plan.

 

BUJUMBURA - Le Rapport sur le développement humain 2016 (RDH-2016) sur le thème « Développement humain pour tous », est lancé officiellement ce mardi 25 juillet 2017 conjointement par Son Excellence Monsieur le Ministre à la présidence, chargé la Bonne gouvernance et du Plan, M. Serge Ndayiragije et le Représentant résident du PNUD au Burundi, M. Garry Conille. Au niveau mondial le RDH-2016 a été lancé le 21 Mars 2017 à Stockholm, en Suède par l’Administrateur du PNUD, Madame Helen CLARK, et le Premier ministre suédois.

Chaque année, depuis 1990, le PNUD publie un Rapport mondial sur le développement humain qui évalue les progrès réalisés par les pays en matière de développement humain et traite d’une thématique cruciale. Le rapport classe les pays du monde entier selon l’Indice de développement humain (IDH). Cet IDH mesure les progrès réalisés par les pays en termes de santé, capturé par l’espérance de vie à la naissance, d’éducation, appréhendée par les durées attendues et moyennes de scolarisation, et de revenu, évalué par le produit intérieur brut per capita. L’intérêt d’un tel rapport indépendant est de ne pas se limiter à soulever les questions mais également de proposer des solutions sous forme de politiques et de recommandations.

Entre 1990 et 2015, l’Indice de développement humain mondial a nettement augmenté et celui du Burundi, a connu lui aussi une augmentation plus forte que celle de la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne avec 1,62 % de croissance contre 1,09 % pour l’Afrique subsaharienne. Cependant le Burundi reste classé dans la catégorie des pays à « faible développement humain », ayant même régressé en passant de 0,406 en 2014 à 0,404 en 2015. Le Burundi est aujourd’hui classé 184e sur 188 pays.

Le Rapport 2016 s’interroge sur les moyens de garantir le développement humain pour toutes et tous et cherche à savoir qui sont les laissés-pour-compte et pourquoi ils l’ont été. Le rapport relève que d’impressionnant progrès ont été réalisés dans le monde dans le domaine du développement humain au cours du dernier quart de siècle. Mais ces progrès n’ont pas impacté tout le monde de la même façon. De nombreuses personnes, dans les pays développés comme dans les pays en développement, continuent de souffrir de multiples privations, en particulier les minorités ethniques, les populations autochtones, les femmes, les handicapés, les vulnérables, les migrants, les réfugiés et les chômeurs.

Malgré ce triste constat, le Représentant résident du PNUD au Burundi tient à délivrer un message positif qui d’ailleurs est la clé des conclusions du présent rapport : « nous pouvons influer sur les processus qui déterminent nos vies. L’adoption des Objectifs de développement durable en septembre 2015 et l’Accord de Paris sur le climat signé en décembre de la même année traduisent cette prise de conscience grandissante de la place des peuples dans les enjeux de la croissance, de la cohésion sociale et de la durabilité du développement humain ».

Le Rapport sur le développement humain peut être téléchargé sur le site web du PNUD au Burundi : sur le site mondial du PNUD :  http://www.undp.org/content/undp/fr/home/librarypage/hdr/2016-human-development-report.html

Le lancement officiel au Burundi du RDH 2016 est également l’occasion de lancer le processus d’élaboration du Rapport national sur le développement humain (RNDH) 2017 du Burundi, sur le thème : « Cohésion sociale, dividendes démographiques et développement humain durable », tel qu’il a été arrêté lors de l’atelier national de consultations organisé le 13 décembre 2016 à l’Hôtel Royal Palace, sous la co-présidence du Ministre à la présidence en charge de la Bonne gouvernance et du Plan, et du Représentant résident a.i. du PNUD au Burundi.

 

Les membres des différents Comités du RNDH 2017 sont présentés et installés officiellement à cette occasion. Ils devront s’assurer que toutes les parties prenantes/impliquées ont une compréhension commune de l’approche méthodologique d’élaboration du RNDH et que les six principes fondamentaux de préparation du RNDH que sont: (i) l’appropriation nationale ; (ii) l’autonomie d’analyse ; (iii) la qualité d’analyse,  (iv) l’approche participative et inclusive, (v) la flexibilité et la créativité de présentation et (vi) le suivi soutenu, sont respectés. La réussite du processus d’élaboration du RNDH est en effet intimement liée au bon fonctionnement de ces différents comités chargés de superviser, évaluer, encadrer le travail de réflexion et de rédaction, ainsi que de garantir la qualité et l’intégrité du RNDH.

Contact information

Contacts et informations :

Ernest Bamou, Économiste principal,  ernest.bamou@undp.org

Arthur Rushemeza, Économiste national, arthur.rushemeza@undp.org

***

Le PNUD forge des partenariats à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations résilientes, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Présents dans quelque 170 pays et territoires, nous offrons une perspective mondiale et des connaissances locales au service des peuples et des nations.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe