Journée internationale des droits de l'homme

10 déc. 2016

© PNUD Burundi/Aude Rossignol/2013 - " Nous continuerons également à accorder la priorité aux populations et à donner aux femmes, aux hommes, aux filles et aux garçons les moyens de revendiquer leurs droits ", Helen Clark.

 

Message de Helen Clark

 

La Journée internationale des droits de l'homme, dont le thème cette année est « Défendez les droits de quelqu’un aujourd’hui ! », est célébrée tous les 10 décembre. Elle marque l’anniversaire de l’adoption en 1948, de la Déclaration universelle des droits de l'homme  par l'Assemblée générale des Nations Unies. 

L'année dernière, 193 États ont pris un autre engagement historique en adoptant l'Agenda 2030 et son principe fondamental de «ne laisser personne de côté ». 

L'Agenda 2030 et les Objectifs de développement durable (ODD) sont fondés sur les droits de l'homme et réaffirment l'importance du respect, de la promotion et de la protection des droits et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction aucune, fondée notamment sur l’appartenance ethnique, le genre, la langue, la religion, les opinions politiques, l’origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance, le handicap ou  toute autre situation.

Dans le cadre de son travail de terrain dans plus de 170 pays, le PNUD rencontre des populations qui demandent le respect de leurs droits humains, la paix et la sécurité.  Les gens souhaitent vivre à l’abri du besoin et de la peur, pour eux-mêmes, mais également pour leurs familles et leurs communautés.  Là où règnent l'iniquité, l'intolérance, la discrimination, l'exclusion et la haine, notre humanité commune est menacée. 

Le PNUD continuera de collaborer avec ses partenaires à travers le monde au renforcement des capacités des gouvernements, des parlements, des institutions nationales des droits de l'homme et des systèmes judiciaires, afin de les accompagner dans la promotion et la protection des droits de tous les peuples.  Nous continuerons également à accorder la priorité aux populations et à donner aux  femmes, aux hommes, aux filles et aux garçons les moyens de revendiquer leurs droits.  Avec son ambition transformatrice et son applicabilité universelle, l'Agenda 2030 nous exhorte à faire preuve de constance dans nos efforts pour assurer que les ODD sont mis en œuvre conformément au droit international et à des approches intégrées qui ne laissent personne derrière.

Nous avons envers tous ceux qui sont privés de paix, de sécurité, de possibilités, ou  de leurs droits fondamentaux, l’obligation de ne ménager aucun effort pour réaliser les aspirations de l'Agenda de 2030.  Aujourd'hui, comme chaque jour, « Nous, peuples des Nations Unies » et le PNUD, nous engageons à défendre les droits des personnes laissées pour compte.