One Million People on ART Milestone - Zimbabwe
Photo: PNUD Zimbabwe / Cynthia R. Matonhodze

New York, 30 Nov— Le Zimbabwe, l'un des pays les plus touchés par l'épidémie de VIH, fournit désormais un traitement antirétroviral à 1 million de personnes vivant avec cette maladie. Cette réalisation considérable est le résultat d'un effort déterminé pour intensifier la riposte au VIH au cours de la dernière décennie et d'un engagement fort du gouvernement avec le soutien des partenaires au développement. Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (le Fonds mondial) a approuvé un financement supplémentaire de 502 millions de dollars américains pour soutenir les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme pour les trois prochaines années, grâce au Programme des Nations Unies pour le développement sous la direction du ministère de la Santé et du Bien-être de l'enfance.

Alors que le VIH reste un problème de santé majeur au Zimbabwe, avec 1,3 million de personnes touchées à la fin de 2016, l'augmentation spectaculaire des moyens mis à disposition est remarquable. Grâce à l'accès au traitement antirétroviral, plus de 49 000 décès ont pu être évités en 2016 et 393 000 depuis 2006 dans le pays. En 2005, seulement 12 000 personnes vivant avec le VIH au Zimbabwe avaient accès à un traitement anti-VIH qui pouvait leur sauver la vie. La baisse de l'espérance de vie au Zimbabwe, de 41 ans en 2003, a été inversée, atteignant 61 ans en 2015.

« En tant que nation, nous avons parcouru un long chemin pour relever le défi du VIH », a déclaré le secrétaire général du ministère de la Santé et de la Protection de l'enfance, le général de brigade Gerald Gwinji. « Le million d'étapes pour arriver au traitement ARV a été un voyage remarquable, grâce au leadership efficace du gouvernement et au travail avec nos partenaires de développement. Nous avons réussi en une décennie à inverser la tendance dans la lutte contre cette maladie meurtrière en renforçant la résilience de notre système de santé et en garantissant que des services efficaces soient disponibles aux personnes les plus nécessiteuses, y compris les personnes vivant avec le VIH ».*

426 millions de dollars serviront à assurer l'accès universel aux services de prévention, de traitement, de soins et de soutien, en mettant l'accent sur l'élimination de la transmission mère-enfant du VIH et en veillant à ce que les programmes de prévention servent les adolescents, les jeunes et les populations clés à un risque plus élevé de VIH.

Bishow Parajuli, Coordonnateur résident des Nations Unies et Représentant résident du PNUD au Zimbabwe, a déclaré : « Le Zimbabwe a fait de grands progrès dans l'amélioration de l'accès au traitement. Cette nouvelle étape signifie qu’ un million de personnes vivant avec le VIH peuvent maintenant vivre plus longtemps, en meilleure santé et de façon plus productive. Le PNUD espère poursuivre son solide partenariat avec le gouvernement du Zimbabwe, le Fonds mondial, les partenaires au développement, toutes les composantes du système des Nations Unies, la société civile et les communautés touchées pour atteindre l'ODD3 et veiller à ne laisser personne de côté.

Le PNUD joue un rôle clé en aidant les pays confrontés à des situations difficiles à accéder aux ressources du Fonds mondial et a travaillé étroitement avec le gouvernement du Zimbabwe au cours des 15 dernières années pour soutenir la prestation de services VIH vitaux tout en aidant à renforcer la capacité du Ministère de la Santé et de la Garde d'enfants.

Contacts Média :

PNUD New York: Sangita Khadka, Spécialiste des communications, Bureau du PNUD pour l'appui aux politiques et aux programmes, sangita.khadka@undp.org Tél: +1 212 906 5043

PNUD au Zimbabwe: Sammy Mwiti, spécialiste des communications, PNUD Zimbabwe, sammy.mwiti@undp.org, Tel: + 263 4338 836 - 44

Icon of SDG 03

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe