Réforme de l’Administration publique

Introduction

© PNUD Burundi / Aude Rossignol / 2015 - Le Burundi doit améliorer les performances  de son administration publique s’il veut rendre aux citoyens un service professionalisé et de qualité. Dans les provinces des guichets uniques pour les formalités administratives sont déjà implantés et vont démarrer leurs activités en 2014.© PNUD Burundi / Aude Rossignol / 2015 - Le Burundi doit améliorer les performances de son administration publique s’il veut rendre aux citoyens un service professionnalisé et de qualité.


Le Burundi a encore besoin d’améliorer certaines de ses performances s’il veut que le secteur public et en particulier l’administration rende aux citoyens un service de qualité.

Le projet s’inscrit dans une dynamique de professionnalisation et de rationalisation des services de l'administration publique axés sur les performances et orientés vers les citoyens.

Pour ce faire, le projet met notamment en avant le renforcement des capacités de direction et de conception du gouvernement, la restauration des principes de gouvernance dans la gestion de la fonction publique, l’orientation des performances publiques vers le service au citoyen. Il prône également l’amélioration de la coordination du travail gouvernemental, la révision du cadre légal régissant l’Administration publique et l’introduction d’outils efficaces de gestion des effectifs et des performances des fonctionnaires. Le Programme national de réforme de l’Administration publique (PNRA) envisage également la réforme de  la gestion des ressources humaines, l’instauration des viviers de compétence, la mise en place des guichets uniques de formalités administratives au niveau provincial et le développement des capacités humaines en matière des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Ce que nous avons accompli à ce jour


Au cours de cette première année de mise en œuvre, l’essentiel du travail  du projet a été bâti autour de la vulgarisation du PNRA afin d’en imprégner toutes les parties prenantes et obtenir leur  adhésion au programme. Parallèlement,  le  processus  de mise en place dans les provinces de guichets uniques pour les formalités administratives a été enclenché à la suite des signatures des memoranda  d’ententes entre plusieurs ministères, ce qui a pour effet de déconcentrer leurs services respectifs pour les recentrer sous l’autorité du Gouverneur. Cinq Guichets uniques provinciaux (GUP) sont en cours de mise en oeuvre et doivent démarrer prochainement leurs activités.  À l’actif du projet, on note également la conduite  de négociations autour de l’adoption d’une politique salariale équitable, de même que l’adoption de la stratégie de gestion des performances.

En outre, des efforts pour la création des conditions favorables à l’utilisation des TIC ont été fournis, à travers l’élaboration d’une proposition d’appui cohérent aux ministères en matière de TIC et de l’installation d’un réseau WIFI à la 2ème Vice-présidence de la République.

Qui finance ce projet ?



Sur un budget estimé à 13 393 000 dollars, les seuls financements à disposition du projet aujourd’hui s’élèvent aux 6 000 000 de dollars, fournis par le PNUD lui-même. Le reste du budget reste donc  à mobiliser.

 

2013 -2016

Donateur ou bailleur

Montant annuel des donations

 PNUD

6  000 000 $US

 

 

Décaissements

Novembre 2013

 1 700 000 $US

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global