« Karibu Binta » ! le personnel du PNUD souhaite la bienvenue au Burundi à la nouvelle DPA/O
© PNUD Burundi/Marcel Telliano/2018 - Mme Binta SANNEH, nouvelle Directrice pays adjointe chargée des Opérations au PNUD Burundi a pris ses fonctions le 06 septembre 2018. Précédemment, elle occupait les fonctions de Représentante résidente adjointe aux Opérations du PNUD en Guinée Bissau.

 

Par Marcel Telliano

Bujumbura – La nouvelle Directrice pays adjointe en charge des Opérations, Mme Binta Sanneh, a pris ses fonctions au PNUD Burundi le 06 septembre 2018.  Auparavant elle exerçait les fonctions de Représentante résidente adjointe aux Opérations au PNUD en Guinée Bissau.

À l’occasion de sa prise de fonction, le staff de PNUD s’est réuni autour de M. Garry Conille, Représentant résident du PNUD, et de Mr Alfredo TEIXERA, Directeur pays du PNUD, pour dire « KARIBU ! Binta » et lui souhaiter la bienvenue dans la grande famille du PNUD au Burundi.

M. Alfredo TEIXEIRA a exprimé sa joie d’accueillir au sein de l’équipe une collaboratrice à l’expérience vaste et diversifiée dans le domaine des opérations. Il a souligné que les riches compétences et le leadership affirmé de Mme Binta SANNEH seront essentiels pour aider le bureau « à relever les défis opérationnels et programmatiques dans tous les domaines, et parvenir à des résultats transformationnels qui redonnent sa bonne réputation au PNUD Burundi et l’affirment parmi les dix premiers bureaux d’Afrique ».

M. Garry Conille, a souhaité pour sa part que Mme Binta SANNEH, « gardienne des procédures », se penche aussi rapidement que possible sur trois priorités :  

  1. Mettre en place un système qui reconnaisse et récompense l’excellence du staff. En effet, dit-il, « les collègues font un travail extraordinaire, exceptionnel. C’est la responsabilité du senior management de nous assurer que cette contribution soit reconnue au niveau national et international ».

  2. Mettre en place un système de vigilance pour prévenir tout abus sexuel et abus d’autorité, même si à ce jour le bureau n’a enregistré aucune plainte de ce genre. « Il est essentiel d’être proactif pour s’assurer que tout le staff comprenne les nouvelles dispositions que l’organisation a mises en place pour prévenir ce type d’abus » pour que l’environnement du PNUD Burundi soit un environnement sûr qui permet au staff de se concentrer sur son travail.

  3. Faire la promotion du personnel national et offrir des opportunités à ceux ou celles qui souhaitent exporter leurs compétences.

S’exprimant au nom de l’Association du personnel, Mme Chantal Sindayigaya, a déclaré que l’expérience et les solides compétences de Mme Binta SANNEH « vont permettre d’accompagner le bureau dans l’atteinte des objectifs que celui-ci s’est assigné ». 

En guise de réponse, Mme Binta SANNEH, a fait appel à l’adhésion de toutes et tous pour pouvoir atteindre les attentes exprimées. « Je suis avec vous, et je compte sur tout le monde pour qu’on puisse relever tous les défis qui feront de ce bureau l’un des cinq premiers bureaux de pays », conclue-t-elle.

Mme Marie-Agnès Meugang Kamgang qui assurait depuis janvier 2018 les fonctions de DPA/O ad intérim a hautement été remerciée et félicitée par le management pour « sa sérénité, son humilité et ses compétences » dans l’exercice de cette fonction, qui ont permis au bureau d’avoir une bonne performance.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global