Nicole Kouassi,Représentante-Résidente du PNUD Burundi remet au ministre de l'intérieur,développement communautaire et sécurité publique des équipements pour appuyer les opérations de secours d'urgence et renforcer les capacités nationales de prévention des risques et gestion de catastrophes.©UNDP Burundi/Aaron Nsavyimana

Vendredi 21 mai 2021, la représentante résidente du PNUD, Mme Nicole Kouassi a, à travers la direction générale de la protection civile, remis au gouvernement burundais un don de deux camions anti-incendie et des équipements et matériel pour appuyer les opérations de secours d’urgence d’une valeur de 654.528 USD.

Réceptionné par le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, M. Gervais Ndirakobuca, ce don va renforcer les capacités nationales de prévention des risques et gestion de catastrophes, mais aussi, permettra à la Plateforme nationale de gestion de risques des catastrophes d’améliorer les conditions de préparation et de réponse aux catastrophes pour une résilience communautaire accrue.

Circonscrivant le cadre dans lequel est octroyé ce don, « Projet d’appui à la réduction des risques de catastrophes naturelles et à la résilience communautaire » Mme Nicole a rappelé l’action menée par le PNUD dans le secteur qui couvre le renforcement des capacités techniques et opérationnelles des institutions nationales ainsi que l’appui direct aux communautés pour améliorer les moyens de subsistance et se relever après les catastrophes.

Elle a réaffirmé l’engagement du PNUD à rester au côté du gouvernement pour améliorer les conditions de vie de la population en mettant un accent sur celle des plus vulnérables et exposées aux impacts des effets néfastes des catastrophes naturelles et autres désastres qui affectent de plus en plus le pays, voire le monde entier.

Certes, le PNUD apporte sa pierre à la mise en place des capacités nationales pour la réduction des risques de catastrophes naturelles et à la résilience communautaire au Burundi, a dit Mme Nicole, ajoutant reconnaitre avec modestie que, face aux besoins à couvrir, cette contribution, bien qu’elle puisse sauver les vies et les biens, est de loin suffisante par rapport aux enjeux du domaine des risques de catastrophes et de plus en plus ceux liés au changement climatique.

En dépit du contexte imposé par la pandémie de la Covid-19, elle a réaffirmé l’engagement du PNUD dans sa volonté de continuer, avec le gouvernement et tous ses partenaires à mobiliser les compétences techniques, opérationnelles et les ressources financières nécessaires pour réduire l’impact des catastrophes sur les communautés.

Pour le ministre Gervais Ndirakobuca, ce don permettra d’améliorer de manière substantielle les prestations quotidiennes en vue de répondre aux attentes de la population en matière de gestion des urgences et de relever certains défis liés à l’insuffisance des camions anti incendie et matériel de secours.

Précisément, il a indiqué que face aux menaces constantes des effets de catastrophes qui brisent la vie des communautés et sapent le développement, le Burundi a pris la thématique de Réduction des Risques Catastrophes « RRC » comme une priorité nationale. Selon le ministre Ndirakobuca, avec l’appui de ses partenaires, essentiellement le PNUD, le Gouvernement du Burundi a développé depuis l’an 2007, un cadre légal et institutionnel de prévention des risques et gestion des catastrophes, élaboré et mis en œuvre des outils de préparation et de réponse aux urgences en intégrant la prévention des risques et la gestion des catastrophes dans la planification nationale. Également, des stratégies nationales alignées à la planification mondiale de réduction des risques de catastrophes et au plan national de ddéveloppement « PND 2018-2027 » ont été élaborées et mises en œuvre avec l’appui technique et financier du PNUD, souligne le ministre en charge de la sécurité publique.

Se réjouissant de ce don et de l’accompagnement du PNUD pour que le pays dispose de moyens d’intervenir, prévenir et sauver des vies humaines et des biens en cas d’incendies ou d’autres catastrophes, il a toutefois fait savoir que les besoins non couverts restent immenses pour pouvoir sécourir les populations en détresse et répondre à toute forme d’urgence qui se présente.

En plus de la professionnalisation du corps de sapeur-pompiers, il s’agit du manque d’ambulances, de camions citernes, de camions à échelle, de tenues de feu, de bouteilles d’oxygène, d’avions anti-incendie et d’avions de secours et sauvetage, de moyens de tronçonnage et de communication, de tenues adaptées à diverses situations, etc.

Récemment, le PNUD avait remis, au gouvernement, du matériel composé de deux camionnettes et sept motos, du mobilier, du matériel informatique et de communication, pour renforcer son action en matière de Réduction des Risques de Catastrophes.

Icon of SDG 13 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global