© Fleury Kid INEZA / PNUD Burundi/ 2020 –Photo de groupe lors du lancement officiel du programme "UMUCO W'ITERAMBERE" à l’hôtel Best Outlook. Devant,se trouvent les représentants du Gouvernement burundais,du PNUD Burundi et Délégation de l'Union Européenne au Burundi.

Par Fleury Kid Ineza

Bujumbura

Ce 6 Octobre 2020,le Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines en partenariat avec le PNUD a procédé au lancement officiel du programme « Service Energétiques Ruraux pour la Résilience des populations de Burundi (SERR) » UMUCO W’ITERAMBERE, financé par l’Union Européenne. Ce programme vise à mettre en place des infrastructures et des outils pour la fourniture d’énergie solaire (des mini-réseaux solaires, des kits solaires, etc.) et des foyers améliorés pour une cuisson propre afin de réduire le coupe de bois et la déforestation, ce qui contribue à l’atteinte de la priorité une du document de programme pays (CPD 2018-2023) :Le développement des moyens de subsistance ruraux non-agricoles pour la croissance.

 

Cela permettra aux populations rurales d’améliorer leur vie quotidienne, aux écoles et centres de santé d’assurer la continuité des services et aux activités économiques d’améliorer leur productivité. Financé à hauteur de 27,3 milliards de francs burundais (environ 12 millions d’euros) par l’Union européenne, ce programme triennal (2019-2022) sera exécuté dans 28 communes de 8 provinces du pays. Il permettra d’améliorer l’accès à un service énergétique de base, moderne, efficient et durable pour la population rurale, ainsi que pour les centres de santé, les écoles et les activités productives, situées loin du réseau national de l’électricité.

Ce programme sera exécuté en partenariat avec les agences du système des Nations Unies PNUD et FAO et les Organisations Non-Gouvernementales (ONG) AVSI, NCA, LVIA, GVC et ICU.

3 consortia ont été formés pour la mise en œuvre de ce programme à savoir :

·       Consortium PNUD-FAO

·       Consortium AVSI-NCA

·       Consortium LVIA-GVC-ICU

Le PNUD avec le FAO exécuteront le projet « UMUCO W’ITERAMBERE-Services énergétiques ruraux pour la résilience de la population au Burundi », projet qui s’inscrit dans la vision de la Délégation de l’Union Européenne (DUE) d’accompagner la stabilité, la paix, la prospérité et la démocratie au Burundi », notamment à  travers son « appui à la résilience des populations du Burundi »

Ce projet vise à augmenter la résilience de la population dans 13 collines et villages du Burundi, situés dans les zones les plus éloignées du réseau national d’électricité via la fourniture de solutions électriques leur permettant de générer des revenus à partir de la transformation de la production agricole, artisanale et des services.

Le projet SERR se propose également d’alimenter en électricité des bâtiments communautaires, avec le surplus d’électricité généré par lesdits mini-réseaux et d’offrir un accès à l’éclairage et des services énergétiques de base aux ménages. A cet effet, des kits solaires seront mis en vente au sein des communautés bénéficiaires. En outre, pour préserver l’environnement, le projet entend promouvoir les foyers améliorés.

Pour réaliser tous ces objectifs, le consortium PNUD-FAO va

Þ    Permettre l’investissement privé dans l’électrification rurale ;

Þ    Installer 13 micro-réseaux avec le co-financement du secteur ;

Þ    Vendre des kits solaires aux ménages isolés ;

Þ    Développer la production de foyers améliorés et combustibles modernes ;

Þ    Appuyer les entreprises intervenant dans la chaine du bois-énergie ;

Þ    Développer des activités génératrices de revenus et des filières/métiers au profit des coopératives, organisations de producteurs (OP), groupements de femmes et de jeunes ;

Þ    Mettre en place des mécanismes financiers permettant le partage de risque et l’accès aux produits financiers pour la population et le renforcement de l’inclusion financière et les capacités entrepreneuriales des acteurs économiques.

 

Madame Binta Sanneh, Représentante-Résidente a.i du PNUD Burundi, dans son allocution lors du lancement, a laissé savoir que ce projet changera durablement la vie des communautés bénéficiaires.

« Désormais les enfants étudieront le soir, les mères accoucheront sans risquer leurs vies et nos ainés profiteront d’un service de base amélioré. Ainsi nous ne laisserons personne de côté et opterons pour un développement durable où la croissance économique est inclusive et bénéfique à nous tous. »

 

Le Burundi est caractérisé par un faible taux d’accès à l’électricité, en particulier en milieu rural. Le Plan National de Développement estime que le taux d’accès à l’électricité est de moins de 5% de la population (la moyenne en Afrique subsaharienne est de 26%) et le nombre de ménages ayant accès à l'électricité est évalué à 7%, correspondant à 52% des ménages urbains et 2% des ménages ruraux.

Le programme UMUCO W’ITERAMBERE permettra d’apporter une réponse pertinente et efficace à ces problématiques. Environ 26.000 ménages auront accès à l’énergie électrique, 34.000 ménages seront équipés avec un système de cuisson propre, plus de 50 écoles, 30 centres de santé et 350 nouvelles activités productives seront électrifiés, 13 mini-réseaux communautaires seront installés.

A lire aussi: Atténuation des Risques des Investissements dans les Énergies Renouvelables 

Icon of SDG 01 Icon of SDG 07

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global