Cérémonie de remise des certificats et passeports de compétences à 180 jeunes Volontaires des Nations Unies

30 mars 2018

© PNUD Burundi / Aaron Nsavyimana / 2018 - À l’occasion de la cérémonie de remise des certificats et passeports de compétences à 180 jeunes volontaires du Projet « Renforcement de la résilience communautaire à travers la promotion de l’emploi en faveur des jeunes à risque », Le Directeur pays a.i. et Économiste principal du PNUD Burundi, Ernest Bamou, adresse son discours de bienvenue aux jeunes participants.

Discours du Directeur pays a.i du PNUD Burundi

à l’occasion de la cérémonie de remise des certificats et passeports de compétences à 180 jeunes volontaires du Projet « Renforcement de la résilience communautaire à travers la promotion de l’emploi en faveur des jeunes à risque »

 

Excellence Monsieur le Ministre ;

Monsieur le Maire de la ville de Bujumbura ;

Mesdames et Messieurs les cadres du ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture ;

Mesdames et Messieurs les membres du Comité provincial indépendant ;

Mesdames et Messieurs les responsables des structures d’accueil ;

Distingués invités ;

Chers jeunes volontaires ;

Chers collègues ;

Mesdames et Messieurs à vos titres et qualités respectives,

L’honneur m’échoit de prendre la parole, au nom du Directeur pays du PNUD empêché, à l’occasion de cette cérémonie de certification des compétences des jeunes volontaires du projet Renforcement de la résilience communautaire à travers la promotion de l’emploi en faveur des jeunes à risque.

Permettez-moi d’abord de rendre un vibrant hommage au gouvernement du Burundi, aux Organisations de la société civile, aux Comités provinciaux indépendants et aux jeunes volontaires eux-mêmes, qui n’ont ménagé aucun effort pour faire du volontariat national une réalité, à travers les différentes structures d’accueil dans lesquels les jeunes ont exercé leurs compétences.

Ma reconnaissance va aussi l’endroit du gouvernement japonais, dont l’appui financier et technique a facilité la tenue de cette rencontre de délivrance des certificats/passeports de compétences.

En effet, durant 8 mois, ces jeunes ont démontré, à la grande satisfaction des autorités, leurs capacités à contribuer au développement des communautés et du pays en apportant leur savoir-faire dans les domaines variés, tels que la santé, l’éducation, l’agropastoral, l’assistance sociale et juridique, la formation et l’encadrement des jeunes, la protection de l’environnement, l’appui à l’administration publique, la consolidation de la paix et la cohésion sociale.

Pour cela, nous les félicitons pour leur engagement à accompagner le pays vers l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) auxquels le pays a souscrit en septembre 2015 et les encourageons vivement à continuer sur cette voie.

 

Chers Jeunes Volontaires,

Certains d’entre vous ont eu à faire face à de nombreux défis, dont une insuffisance d’outils de travail pour accomplir vos missions et un volume de travail plus qu’important. Face à ces défis, vous n’avez pas désarmé. Vous avez fait preuve de courage et de ténacité exceptionnels pour réussir votre pari d’être de véritables agents de changement dans vos communautés respectives. Vous avez ainsi prouvé, une fois de plus, que tout est possible quand on est déterminé et engagé. Votre esprit et votre force, qui ont constitué les éléments essentiels de votre succès, vous conduiront demain vers de nouvelles victoires.

Par votre esprit et votre force, vous avez démontré que le volontariat est un très bon tremplin pour le développement de ce pays, car il est une alternative efficace de lutte contre le chômage des jeunes, qui sont les fers de lance de la nation.

Nous vous encourageons à aller de l’avant avec cet esprit et cette force pour être non seulement vos propres employeurs, mais aussi des modèles pour d’autres jeunes à la recherche d’un avenir prometteur.

En effet, l’avenir est dans la l’entrepreneuriat. Pour preuve, vous n’avez qu’à regarder les grandes multinationales les plus cotées des places boursières du monde comme les Apple, Microsoft, Google, Yahoo, et autres. Elles ont toutes été fondées par des jeunes.

Certes, entreprendre nécessite un environnement propice. C’est pourquoi nous profitons de la tribune qui nous est offerte pour réitérer nos encouragements aux autorités gouvernementales, en l’occurrence à son Excellence le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, à poursuivre son fort plaidoyer en vue de faire accélérer le processus de légalisation du Volontariat national des jeunes, qui est un cadre de prédilection de familiarisation des jeunes au dur processus de l’entreprenariat.

 

Excellence, Monsieur le Ministre,

Mesdames, Messieurs, chers jeunes

Les efforts du Gouvernement en matière de facilitation de l’entreprenariat des jeunes sont déjà à féliciter et encourager. Au nombre des initiatives, permettez-moi de ne citer que le lancement officiel, il y a quatre ans, de ce Programme national de volontariat des jeunes (PNVJ) en collaboration avec le gouvernement du Japon, le PNUD et le programme des Volontaires des Nations Unies, qui a permis, malgré les nombreux défis rencontrés et relevés, de mobiliser 904 jeunes volontaires qui ont été déployés dans 392 structures d’accueil. Parmi eux, plus de 150 ont été embauchés en cours ou en fin de leurs missions. Nous pouvons donc aisément dire, en ce moment de bilan de ce programme, que la moisson est abondante.

Pour clôre mon propos, permettez-moi de réitérer la disponibilité du PNUD à ne ménager aucun effort pour continuer de soutenir toutes les actions du gouvernement burundais, visant à faciliter la contribution des jeunes volontaires au développement et à la paix dans le pays et ses communautés.

 

Vive la promotion du volontariat des jeunes,

Murakoze cane !

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burundi 
Aller à PNUD Global